10 millions de dollars contre les pirates de DarkSide

Après la cyberattaque contre l’un de ses oléoducs en mai dernier, le gouvernement américain lance sa contre-offensive. En effet, selon un communiqué relayé massivement par plusieurs médias anglophones, dont Techxplore, les États-Unis offrent une récompense de 10 millions de dollars. Cette dernière serait destinée à toute personne qui permettra aux autorités US à mettre la main sur les pirates de DarkSide. Il faut préciser que ce groupe basé en Russie est le principal responsable de l’attaque en ligne ayant mis hors d’usage le plus grand oléoduc de l’Est américain. Ce qui a compliqué l’approvisionnement en carburant de nombreux citoyens américains.

Pirate internet
Bitcoin, Dollars et Clavier d’ordinateur

DarkSide, un gang spécialisé dans le ransomware

Dans le milieu de la cybercriminalité, DarkSide est un groupe qui ne passe pas inaperçu. Avant leur dernier coup d’éclat, ceux-ci étaient déjà connus pour leurs attaques de cyberextorsion.

Encore connue sous le nom de ransomware, la cyberextorsion consiste à s’introduire frauduleusement dans le réseau informatique d’une société. Le but de cette manœuvre est de crypter toutes les données de la structure. Ce qui les rend inutilisables tant que la clé de déverrouillage n’est pas insérée.

Malheureusement, seul le pirate s’étant introduit sans permission dans le système détient cette clé numérique. Pour le communiquer, il exige une rançon dont le paiement se fait généralement par l’intermédiaire de cryptomonnaies.

Les autorités américaines ainsi que celles d’autres pays ont juré de combattre la cybercriminalité. Cette mesure contre DarkSide, entre ainsi dans le cadre de la lutte contre la recrudescence des attaques de type ransomware.

Selon le même communiqué, cette récompense vient démontrer l’engagement des États-Unis à protéger les victimes de cyberextorsions. Le gouvernement fédéral ne s’est toutefois pas arrêté à cette seule mesure.

Il a également promis offrir une prime de 5 millions de dollars à quiconque qui donnerait une information permettant d’arrêter ou de condamner une personne souhaitant prendre part à une attaque de DarkSide. Ceci, qu’importe le pays dans lequel se trouve le lanceur d’alerte.

Est-ce que ces récompenses peuvent réellement mettre à mal la survie de ce groupe de cybercriminels ? La question mérite d’être posée. Et pour John Bambenek, expert en sécurité chez Netenrich, l’impact risque d’être minime.

Il a même déclaré qu’en l’absence de chasseur de prime capable de se rendre sur le terrain des cybercriminels pour les ramener de force, ce sera très dur. Tout de même, il a reconnu que cela pourrait aider dans une certaine mesure.

Des statistiques à la hausse qui sont très inquiétantes

Le monde de la cybercriminalité a actuellement le vent en poupe. Selon un rapport publié au cours du mois d’octobre, les autorités américaines ont enregistré 590 millions de dollars de paiement lié aux ransomwares. Pire, cette somme ne concerne que le premier semestre de l’année 2021.

Nul ne sait véritablement combien les entreprises ont dû payer aux cybercriminels pour le compte de ce second semestre qui tire déjà vers la fin. Encore que ce chiffre est très éloigné de la réalité. Selon le trésor américain, les chiffres réels sont supérieurs de 42 % aux montants déclarés par les entreprises victimes.  

Certains experts tablent d’ailleurs sur des chiffres qui se comptent en milliards. De là, on comprend parfaitement qu’il est du devoir des gouvernements de faire quelque chose pour régler le problème.