100 000 téléchargements pour les applications Ubuntu Touch !

Difficile de dire si le succès d’Ubuntu Touch sera au rendez-vous comme l’espère Canonical. Tout ce qu’on peut affirmer, en vérité, c’est que le système aura mis du temps à arriver. Pour le moment, d’ailleurs, Ubuntu Touch n’est utilisé que par des développeurs et des testeurs qui se chargent de tout vérifier afin que le grand public ait des applications et un OS stables.

Les premiers smartphones qui intégreront nativement Ubuntu Touch ne sont pas encore disponibles, et c’est pourquoi la nouvelle du jour peut paraître aussi étonnante puisque Canonical a annoncé que la barre des 100 000 téléchargements avait été dépassée en ce qui concerne les applications pour Ubuntu Touch. On est bien loin des milliards que l’on peut voir sur le Google Play Store ou sur l’App Store d’Apple bien sûr, mais le score n’en reste pas moins impressionnant.

Ubuntu Touch serait-il populaire ?

En effet, il faut bien prendre en compte le faible nombre d’utilisateurs de la plate-forme en comparaison des géants que sont Android et iOS. Du coup, la joie de Canonical autour de ces 100 000 téléchargements prend tout son sens.

D’autant plus que, dans le même temps, on apprend que seulement 600 nouveaux utilisateurs se sont joints aux anciens depuis début juin. C’est peu, mais ça devrait bien sûr augmenter avec l’arrivée des smartphones Ubuntu Touch.

Quoiqu’il en soit, la barre des 100 000 téléchargements est aussi à relativiser car elle compte non seulement les nouvelles installations mais également les mises à jour. Avec cette dernière information et en prenant en compte le fait qu’Ubuntu Touch reste encore une plate-forme en développement, on comprend mieux cette statistique.

Alors, percera ? Percera pas ? Les mois qui viennent seront sûrement décisifs pour Ubuntu Touch.

Via

Mots-clés ubuntu touch

Share this post

Jérémy Heleine

Étudiant en maths, Jérémy est un passionné qui touche un peu à tout, et plus particulièrement au développement web et à l'actualité high-tech qu'il partage avec vous sur Machineo et surtout ici-même.