100 Mbps avec l’internet de l’espace chez Starlink

Parmi les projets de SpaceX, il y a l’établissement d’une constellation de satellites qui va permettre un accès à Internet à partir de n’importe quel point de la Terre, même des zones les plus enclavées. Ainsi, le jeudi  3 septembre dernier, la compagnie envoyait avec succès son 12ème lot de satellites Starlink en orbite basse autour de la planète.

Mais avant le lancement, on a pu en apprendre plus sur quelques détails techniques concernant Starlink, notamment la vitesse de téléchargement.

Crédits Pixabay

En tant que commentatrice lors du lancement du 3 septembre, Kate Tice, qui est également ingénieure séniore en fiabilité des programmes chez SpaceX, a mentionné quelques points concernant le développement du programme. Selon elle, ils sont actuellement dans la première phase des tests de leur programme beta privé. Toutefois, il est aussi prévu de faire participer le public d’ici la fin de l’année.

Parlant des tests, Tice a indiqué que les employés de la compagnie ont utilisé les terminaux de Starlink et ont mesuré entre autres le débit de la connexion. Ainsi, ils ont jusqu’ici pu obtenir des vitesses de téléchargement supérieures à 100 Mbps, avec une latence très faible.

L’ingénieure a indiqué qu’une telle vitesse de connexion met à disposition assez de bande passante pour pouvoir jouer aux jeux en ligne les plus rapides et en même temps regarder plusieurs vidéos en streaming HD

À lire aussi : Neowise photobombé par les satellites de Starlink

Un système en pleine évolution

Précédemment, des résultats de tests sur Starlink publiés anonymement parlaient de vitesses de téléchargement comprises entre 11 et 60 Mbps. Cependant, on peut penser que SpaceX n’a pas encore fini de peaufiner les derniers réglages, et d’ailleurs, la constellation est encore assez loin d’être complète. Comme Tice l’a indiqué, ils travaillent encore sur la mise en place du réseau et celui-ci pourra révéler son plein potentiel au cours de son développement.

Selon les informations, SpaceX serait intéressée par le « Rural Digital Opportunity Fund » proposé par le FCC ou Federal Communications Commission. Il s’agit d’un programme qui va allouer une somme pouvant aller jusqu’à 16 milliards de dollars à des fournisseurs de services Internet, et ce sur une durée de 10 ans.

Pour se qualifier, il faut pouvoir fournir une vitesse de connexion d’au moins 25 Mbps avec une latence inférieure à 100 millisecondes.

Des satellites qui communiquent entre eux

D’après Tice, les différents éléments de la future constellation Starlink peuvent également communiquer entre eux à l’aide de systèmes dénommés liens Inter-Satellites. Récemment, ils ont pu tester la communication entre deux satellites en orbite possédant ce système, et les résultats seraient tout à fait prometteurs. Il a en effet été possible de transférer des centaines de giga-octets de données.

En tout cas, si Starlink peut atteindre les 100 Mbps avec le nombre de satellites qui sont actuellement en orbite, on peut s’attendre à ce que cette vitesse augmente encore avec l’arrivée des autres éléments. Il va de soi que les applications d’un tel réseau sont assez nombreuses, que ce soit dans le civil ou dans le secteur militaire.

À lire aussi : Voilà à quoi ressemble le routeur et l’antenne de Starlink

Mots-clés starlink