12,7 millions de Français ont visité des sites pirates en 2020

Les Français ont davantage consommé de biens culturels en ligne l’année dernière. De plus, nous étions près de 12,7 millions à fréquenter des sites illicites en 2020.

L’heure était à la distanciation sociale et au confinement en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19. Contraints de rester à la maison, les Français ont davantage été intéressés par les contenus dématérialisés pour se divertir. La Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (HADOPI) a observé une hausse significative de la consommation d’œuvres culturelles dématérialisées. Lors d’un sondage, 89 % des internautes ont confié consommer ce type de bien en avril 2020. Ils étaient seulement 81 % en mai 2019.

Crédits Pixabay

Par ailleurs, le régulateur français a noté une hausse de la fréquentation des sites illicites – avec un pic à 14,2 millions d’internautes en mars 2020.

12,7 millions d’internautes (soit 24 % des consommateurs français) ont en moyenne visité des sites de contrefaçon.

La diffusion illicite de manifestations sportives en forte progression

La retransmission illicite des événements sportifs diffusés en direct connaît une hausse importante depuis plusieurs années. 2,4 millions d’internautes français (la moyenne mensuelle) passent par les plateformes illicites de diffusion en continu et en direct pour suivre les manifestations sportives. Le chiffre représente 19 % des consommateurs de contenus dématérialisés.

Les sites de piratage sportif avaient pourtant connu la crise l’an dernier avec l’explosion du coronavirus. En effet, le premier confinement strict avait mis le monde du sport à l’arrêt. Sans compétition sportive, les plateformes illicites de live streaming ont perdu plus de la moitié de leur audience.

À la reprise des compétitions en juin 2020, entre autres du football, celles-ci ont retrouvé leur audience. Cette dernière a même connu une hausse avec 26 % en décembre 2020.

Les Français, de grands amateurs du téléchargement et du streaming

Le téléchargement et la diffusion en continu de manière illicite restent les pratiques préférées des Français. Preuve en est, selon l’HADOPI, en France, 6,9 millions ou 54 % des internautes fréquentent les plateformes de téléchargement illégales.

9 millions ou 71 % des internautes français ont l’habitude d’aller sur les sites de streaming illicites. Les chiffres sont en baisse depuis deux ans. Toutefois, sachez qu’un nouveau projet de loi est actuellement à l’étude pour renforcer la lutte contre la contrefaçon en ligne.