120 000 € d’amende pour des chargeurs Apple contrefaits

Apple fascine, et ce même si l’entreprise est très loin de faire l’unanimité auprès des consommateurs. On peut même aller jusqu’à dire qu’elle se pose souvent comme la pomme de la discorde, ce qui est plutôt ironique. Mais une chose est sûre en tout cas, chercher à profiter de sa popularité peut coûter très cher.

Si vous aviez dans l’idée de devenir un empereur du crime en revendant des chargeurs et des accessoires Apple contrefaits, alors il faudra sans doute réviser votre plan de carrière. Du moins si vous tenez à votre précieux PEL.

Crédits Pixabay

Le DorsetEcho nous a en effet appris le 12 mai qu’une entreprise britannique établie à Dorset s’était retrouvée devant la cour pour avoir revendu des chargeurs Apple contrefaits.

Le revendeur vendait des chargeurs contrefaits

L’entreprise en question était spécialisée dans la réparation d’ordinateur et la vente de matériel. Jusque là, rien de très palpitant, il existe des centaines de revendeurs du même type en Angleterre.

Sauf que voilà, en 2018, les douanes anglaises ont saisi à l’aéroport du East Midlands pas moins de 220 produits importés, des produits ne présentant pas des critères de sécurité suffisants. Après une enquête, les douaniers ont en effet réalisé que ces produits étaient des contrefaçons imitant certains accessoires fabriqués par Apple. Plus précisément les chargeurs des produits de la marque.

Tracer le destinataire de la commande n’a pas été très difficile. Se faisant, les forces de police britannique sont donc tombées sur notre fameux revendeur et ce dernier a été sommé de s’expliquer devant la cour de Bournemouth Crown & County.

Une condamnation sévère

Le 7 mai et après avoir pris connaissance des arguments de la défense, cette dernière en a conclu que l’entreprise avait agi en toute connaissance de cause et qu’elle avait en plus tiré directement profit de l’opération. Elle a estimé les gains générés à 100 000 £, soit à environ 82 000 €. Une somme qu’elle devra reverser sous un maximum de trois mois et qui sera assortie de plusieurs amendes, pour un total s’élevant à 6 670 £ supplémentaires. Soit un total de 123 108,40 € en suivant les taux de conversion actuellement en vigueur sur les marchés financiers.

Les marchandises saisies, de leur côté, ont bien entendu été détruites.

Un choix logique et attendu, compte tenu de la dangerosité inhérente de ces contrefaçons : brancher à une prise secteur un bloc qui n’a pas été homologué et qui peut présenter des dysfonctionnements n’est pas seulement dangereux pour le matériel, mais aussi pour son propriétaire.

Mots-clés apple