160 ans de prison pour avoir voulu reproduire des scènes de GTA pour une vidéo YouTube

Ryan Stone voulait devenir un YouTubeur riche et influent. Il s’est donc amusé à se filmer en train de reproduire des scènes de Grand Theft Auto dans la vraie vie. Il vient d’être condamné à 160 ans de prison.

L’histoire, relayée cette semaine par l’édition italienne d’Eurogamer, n’est pas nouvelle et elle remonte en réalité à l’année 2014, une année où les pranks n’avaient pas acquis le niveau de popularité que nous leur connaissons désormais.

Facepalm

D’après les informations rapportées à l’époque par le Denver Post, Ryan avait trente ans au moment des faits.

GTA dans la vraie vie, une très mauvaise idée

Fermement décidé à devenir une célébrité sur YouTube, notre influenceur en plein devenir avait donc entrepris de reproduire des scènes issues des Grand Theft Auto dans la vraie vie tout en se filmant. Il pensait en effet pouvoir se faire un nom sur la toile.

Pendant un peu plus d’une heure, l’homme s’est donc amusé à voler des voitures et à commettre diverses infractions, tout en tentant d’échapper à la police lorsque cette dernière a voulu procéder à son arrestation.

Ce que le YouTubeur n’avait pas prévu, c’est que la justice américaine se moque éperdument des motivations des criminels. Elle se contente en effet de juger leurs actes. Et dans ce cas précis, le jury réuni pour son procès a estimé que Ryan s’était rendu coupable de pas moins de dix-huit chefs d’accusation, dont une tentative d’homicide involontaire, une agression au premier degré et… des abus envers des enfants.

Un enfant de quatre se trouvait en effet dans l’une des voitures volées durant la folle cavalcade.

160 ans de prison, et pas l’ombre d’un remords ?

Pour ne rien arranger, Ryan a également été reconnu coupable d’agression envers un officier de police, un officier blessé lors de son interpellation.

Tentant de le défendre, la famille de Ryan Stone avait révélé à l’époque que l’homme souffrait de toxicomanie, et plus précisément d’une forte addiction à la méthamphétamine. Il avait d’ailleurs consommé de la drogue au moment de se lancer dans cette folle expérience.

Si l’argument aurait pu être parfaitement recevable, il a été foulé au sol par l’équipe du procureur. Cette dernière avait en effet produit durant le procès un enregistrement montrant Ryan en train de se moquer de l’officier de police blessé. En conséquence, le juge Paul King avait pris la décision de le condamner à une peine de 160 ans de prison.

Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, mais il semblerait que cette lourde condamnation n’ait pas servi de leçon à l’homme. D’après plusieurs sources, il aurait en effet tenté à plusieurs reprises de se faire rémunérer par les chaînes et les médias ayant relayé son histoire. En pure perte cependant, puisque les enregistrements diffusés à la télévision et sur internet étaient en réalité… des pièces à conviction de la police.

Mots-clés webyoutube