17 ans de prison pour avoir vendu des box permettant d’accéder à la Premier League en streaming

Au Royaume-Uni, trois individus ont écopé d’une peine de prison totale de 17 ans pour avoir vendu des box permettant d’accéder à la Premier League en streaming. Ces trois hommes sont accusés d’avoir arnaqué la Premier League et de s’être fait plus de 5 millions de livres sterling en profitant de ce filon pendant environ un peu plus d’une décennie.

D’après les informations communiquées par la ligue de football anglaise, cette peine a été prononcée par la Crown Court de Warwick à l’issue d’un procès de quatre semaines. Le cerveau de cette fraude est un Britannique du nom de Steven King.

Les coupables auraient offert des forfaits d’abonnement illégaux à plus de 1000 pubs, clubs et des foyers un peu partout en Angleterre et au Pays de Galles depuis leurs sites DreamBoxTV.co.uk et YourFootie.com.

La justice britannique ne rigole pas

Après le procès de la Crown Court de Warwick, Steven King a été condamné à sept ans et quatre mois de prison. Son complice, Paul Rolston a écopé d’une peine de six ans et quatre mois. Le dernier, connu comme étant Daniel Malone, a été condamné à trois ans et trois mois d’emprisonnement.

Steven King a réalisé son arnaque à partir de deux entreprises dont il était administrateur à savoir la Digital Switchover Limited, créé en 2008, et la Dreambox TV Limited. La Premier League a indiqué que Steven King et ses acolytes ont utilisé « toute une gamme de technologies pour réaliser la fraude au cours de la décennie. »

Des arnaqueurs qui s’apprêtaient à étendre leur business

Si on en croit les accusations de la Premier League, les coupables voulaient étendre leur business. « Plus récemment, les accusés ont engagé divers tiers situés au Royaume-Uni et dans toute l’Europe pour créer des flux de diffusion illégaux qu’ils ont ensuite vendus à leurs clients. »

Durant leur longue période d’activité, les accusés auraient obtenu et fourni frauduleusement du contenu premium venant de plus de 20 diffuseurs du monde entier. D’après la ligue de football, les accusés ont aggravé leur cas en tentant de s’opposer à l’enquête.

Terry O’Reilly fait partie des fournisseurs des accusés. Ce dernier a aussi été condamné à une peine de prison quatre ans en 2016 pour avoir vendu 1 200 appareils de diffusion illégale.