1,8 million de signatures pour la pétition défendant Mia Khalifa

En 2014, Mia Khalifa tentait sa chance dans le monde de la pornographie alors qu’elle avait 21 ans. Toutefois, sa carrière ne durera pas longtemps puisqu’après 3 mois et 11 vidéos enregistrées, la jeune femme décide de décrocher après qu’une de ses vidéos lui cause des problèmes assez graves.

Dans la vidéo en question, Mia Khalifa, qui est née à Beyrouth en 1993, porte le hijab, le foulard généralement porté par les femmes musulmanes. Cette utilisation du hijab n’a malheureusement pas plu à tout le monde et la jeune actrice s’est retrouvée au centre d’un débat houleux. Pire encore, Khalifa a reçu des menaces de mort de la part de l’Etat Islamique, ce qui l’a décidée à arrêter la pornographie.

Crédits Pixabay

Comme nous l’avions indiqué dans un précédent article, la jeune femme cherche actuellement à tourner la page. Malheureusement, ses vidéos continuent d’être diffusées sur Internet, ce qui a poussé un de ses fans à lancer une pétition pour que les sites comme Pornhub les suppriment définitivement.

Une question d’argent

D’après la description que l’on peut voir sur le site change.org où la pétition défendant Mia Khalifa a été lancée, la jeune femme et son équipe auraient déjà proposé de nombreuses offres financières aux géants de la pornographie possédant ses noms de domaine. Mais ces derniers n’auraient pas répondu positivement à leur requête à cause de tout l’argent qu’ils peuvent se faire grâce aux vidéos.

Les fans et ceux qui soutiennent Mia Khalifa via la pétition demandent ainsi que ses noms de domaine lui soient rendus et ses vidéos supprimées, sans que cela ne la mette en difficulté financière.

Plus de 1,8 million de signatures

On peut dire que Mia Khalifa peut compter sur ses fans même dans les moments les plus durs. La pétition en sa faveur a en effet obtenu un certain succès. À l’heure actuelle, plus de 1,8 million de signatures ont déjà été collectées, et on peut voir sur la page que le prochain objectif sera d’en obtenir 3 millions.

À ce rythme, on s’attend à ce que la pétition défendant Mia Khalifa obtienne le nombre nécessaire de signatures pour faire bouger les choses en sa faveur. Qui sait ? Le cas de Mia Khalifa pourrait être le point de départ d’une révolution dans l’univers de la pornographie.