2 milliards de dollars pour se débarrasser des équipements de Huawei et de ZTE aux Etats-Unis

Dans le cadre d’un projet de loi de Secours contre le COVID-19, le gouvernement américain s’est récemment engagé à mettre sur la table près de 900 milliards de dollars afin de financer diverses actions prioritaires dans plusieurs domaines.

Entre autres, l’administration américaine va prioriser l’accès internet haut débit de manière à ce que tous les Américains puissent toujours bénéficier d’une connexion haut débit. Et ce, sans dépendre des équipements de réseau de télécommunications chinois notamment ZTE et Huawei.

Crédits Pixabay

Étant donné que l’accès internet est essentiel pour le quotidien des Américains et pour la relance de la reprise économique du pays, 7 milliards de dollars seront ainsi dédiés à la mise en place d’urgence d’un accès internet haut débit et près de 2 milliards de dollars pour se débarrasser des équipements de Huawei et de ZTE.

Les Américains à faible revenu, notamment ceux qui sont économiquement confrontés à la pandémie COVID-19, pourront ainsi rester connectés au haut débit.

Le COVID Relief Broadband pour l’accès à l’internet haut débit aux USA

Cette enveloppe comprend 7 milliards de dollars pour booster l’accès à un internet haut débit au pays de l’Oncle Sam, dont 3,2 milliards de dollars pour une prestation de service à haut débit, 1 milliard de dollars pour la connectivité à large bande et 65 millions de dollars pour des améliorations de la couverture à large bande. Et 1,9 milliard de dollars pour se débarrasser des équipements de Huawei et de ZTE.

Dans les grandes lignes, ce projet permettra aux FAI avec 10 millions d’abonnés ou moins de bénéficier d’un programme de remboursement de l’enlèvement des équipements non grata, priorisant les fournisseurs avec 2 millions d’abonnés.

On n’entendra bientôt plus parler de Huawei et de ZTE aux États-Unis

En juin, Huawei et ZTE ont été officiellement désignés comme étant des “menaces à la sécurité nationale” aux Etats-Unis. La Commission fédérale des communications (FCC) a par la suite interdit aux entreprises américaines d’acheter avec le fonds gouvernemental de 8,3 milliards de dollars des équipements à ces entreprises chinoises.

Une fois que le financement, qui s’élève à près de 1,9 milliard de dollars, sera accordé par le congrès, la FCC exige que tous les équipements ZTE ou Huawei soient « rayés et remplacés » par tous les fournisseurs qui se sont équipés d’appareils fournis par ces constructeurs.

Selon Huawei, cette décision « excessive » mettra en danger les citoyens Américains qui habitent les zones rurales largement mal desservies, d’autant en cette période délicate avec la pandémie qui court toujours.

Mots-clés huaweizte