3 raisons pour lesquelles Windows 11 va vous énerver

Windows 11 a été présenté hier soir lors d’un événement très spécial. Microsoft a donc détaillé le fonctionnement de son nouveau système d’exploitation, et notamment sa procédure d’installation. Il y a trois choses, en particulier, qui risquent de vous agacer.

Windows 10 n’aura finalement pas été le dernier système d’exploitation de la firme de Redmond. Celui qui devait être envisagé “comme un service” va en effet tirer sa révérence au profit d’un nouveau numéro.

Le logo de Windows 11
Crédits Microsoft

Windows 11 sera en effet déployé en fin d’année et il aura la lourde tâche de lui succéder. Les nouveautés sont nombreuses, bien sûr, et ce autant au niveau de son interface que de ses fonctions.

Et en réalité, Microsoft a même profité de l’occasion pour revoir la procédure d’installation du système. Avec deux mauvaises nouvelles.

A lire aussi : Le nom de Windows 11 était connu depuis des semaines

Windows 11 aura besoin d’un compte Microsoft pour s’installer

Premier point, si vous voulez installer Windows 11, vous aurez besoin d’un compte Microsoft.

C’était déjà le cas de Windows 10, bien sûr, mais il était possible de contourner le problème et de demander la création d’un compte local. Windows 11 n’offrira pas cette possibilité. Pas d’après les infos mises en ligne par Microsoft.

Est-ce que cela changera d’ici le lancement du système ? C’est une possibilité et nous l’espérons évidemment de tout coeur.

Contraindre les utilisateurs à créer un compte dont ils n’auront pas forcément l’utilité n’est pas le meilleur moyen de promouvoir un nouveau système d’exploitation.

Windows 11 aura besoin d’une connexion Internet pour s’installer

Ce qui nous amène au second point de défiance. Windows 11 sera distribué par le biais de Windows Update, comme une simple mise à jour. Il faudra donc disposer d’une connexion Internet pour pouvoir l’installer.

Une fois encore, rien n’est gravé dans le marbre et on espère sincèrement que Microsoft proposera une autre procédure d’installation. Il serait d’ailleurs assez logique qu’il le fasse. Windows 11 ne vise pas uniquement les particuliers et le système s’adressera aussi aux entreprises.

Dans ce contexte et compte connu des restrictions qui peuvent parfois s’appliquer au monde dans entreprises ou aux administrations, Microsoft aurait tout à gagner à proposer aux utilisateurs un mode hors connexion.

Précision qui a son importance, dans sa FAQ, la firme évoque principalement l’édition Windows 11 Home.

Windows 11 nécessitera TPM 2.0, enfin normalement

Suite à la publication de la première version de notre article, vous avez été très nombreux à nous faire remarquer que nous aurions également dû évoquer TPM 2.0. Si nous ne l’avions pas fait, c’est parce que la position de Microsoft n’est pas encore très claire.

Concrètement, sur le papier, Windows 11 nécessitera TPM 2.0. Cela veut également dire que les ordinateurs ne prenant pas en charge le module ne pourront en théorie pas faire tourner le système.

Sauf que dans les faits, c’est un peu plus compliqué. Intel et AMD intègrent à leurs cartes mères des fonctions basées sur ce standard, comme le fTPM ou encore le PTT. Si ces dernières sont activées dans le BIOS, alors Windows 11 devrait normalement être en mesure de tourner sur votre ordinateur.

Le principal problème, de notre point de vue, vient finalement de l’outil proposé par Microsoft pour tester la configuration de l’utilisateur.

Windows PC Health Check ne fait pas suffisamment dans le détail et il se contentera de vous indiquer si votre PC pourra ou non faire tourner Windows 11. Sauf que dans les faits, si vous avez désactivé l’option que nous venons d’évoquer dans votre BIOS, le programme vous indiquera que votre machine n’est pas compatible sans pour autant vous expliquer pourquoi elle le l’est pas.

Microsoft semble cependant avoir conscience des lacunes de son outil. Une nouvelle version plus précise est en effet en cours de développement.

Quelle configuration pour installer Windows 11 ?

Pour terminer cet article sur une note un peu plus positive, il peut être intéressant de revenir sur la configuration minimale nécessaire pour faire tourner Windows 11.

Elle est en effet assez légère, ce qui veut également dire que le système pourra tourner sur une large variété de configurations.

Concrètement, vous aurez donc besoin :

  • d’un CPU double-coeur 64 bits ;
  • de 4 Go de RAM ;
  • de 64 Go de stockage ;

Windows 11 sera donc assez léger et ça, en revanche, c’est une excellente nouvelle.

MAJ : Cet article a été mis à jour avec les détails relatifs à TPM 2.0.

Mots-clés microsoftwindows 11