20 nouvelles lunes repérées autour de Saturne

Jupiter, avec ses 79 lunes, a longtemps détenu le record de la planète la plus entourée de satellites. Cependant, la géante gazeuse vient tout récemment de perdre son titre. Elle a été détrônée par Saturne. Une équipe constituée de chercheurs américains vient de faire la découverte de vingt nouvelles lunes orbitant autour de la sixième planète du système solaire.

Les satellites nouvellement identifiés s’ajoutent aux 62 lunes de Saturne déjà connues, ce qui en fait 82.

Saturne dans toute sa splendeur

Crédits NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

Scott Sheppard, de la Carnegie Institution for Science, à Washington, a fait partie des meneurs de l’équipe. Il a été aidé par David Jewitt de l’Université de Californie, à Los Angeles et Jan Kleyna de l’Université d’Hawaii.

Les scientifiques ont découvert les vingt petites lunes tournant autour de Saturne en analysant des images prises à travers le télescope Subaru, basé à Hawaii.

À titre de rappel, Sheppard était l’astronome à l’origine de la découverte d’une douzaine de nouvelles lunes de Jupiter l’année dernière. Un concours avait été organisé pour les nommer. Cette fois-ci, également, une compétition est ouverte au public.

Un inventaire des petites lunes autour des grosses planètes

Sheppard avait découvert les nouvelles lunes de Jupiter grâce au même instrument. « Grâce à certains des plus imposants télescopes du monde, nous finissons maintenant notre inventaire des petites lunes autour des grosses planètes », a-t-il précisé.

Les vingt lunes nouvellement découvertes de Saturne mesurent, en moyenne, cinq kilomètres de diamètre. Selon l’équipe, dix-sept d’entre elles ont des orbites rétrogrades, c’est-à-dire qu’elles se déplacent dans la direction opposée à celle de la rotation de la planète.

Si l’on en croit les chercheurs, il faut plus de trois années terrestres à chacune des dix-sept lunes rétrogrades pour parcourir leur orbite. Par ailleurs, deux des trois lunes progrades prennent deux ans pour effectuer le tour de la planète. Néanmoins, l’une d’entre elles a une période orbitale de plus de trois années terrestres.

Nées de violentes collisions

L’équipe pense que ces minuscules lunes sont probablement nées de violents impacts. « Ce type de regroupement de lunes extérieures est également observé autour de Jupiter, ce qui indique que de violentes collisions se sont produites entre les lunes du système saturnien ou avec des objets extérieurs tels que des astéroïdes ou des comètes », a déclaré Scott Sheppard.

Le concours est déjà ouvert. Il sera clôturé le 6 décembre. Pour y participer, il faut envoyer sa proposition à @SaturnLunacy, via Twitter avec le hashtag #NameSaturnsMoons. Sheppard, a souligné que, « cette fois, les lunes doivent porter le nom de géants de la mythologie nordique, gauloise ou inuit. »

Mots-clés astronomielunes