20 sarcophages ont été retrouvés dans une nécropole égyptienne

Le gouvernement égyptien vient d’annoncer ce qu’ils considèrent comme “l’une des découvertes archéologiques les plus importantes” de ces dernières années. Des archéologues ont en effet mis la main sur plus de 20 sarcophages en bois, découverts à Assasif, une nécropole située sur la rive ouest du Nil.

Le ministère égyptien des Antiquités a publié dernièrement sur Twitter des images de “sarcophages intacts et scellés”.

Crédits PIxabay

Des reliques stupéfiantes de l’ancienne Égypte royale

Les sarcophages étaient empilés en deux colonnes dans une grande tombe. Chose encore plus intéressante, ils arboraient encore leurs sculptures originales du visage et des mains, avec des couleurs verte, rouge, noire et blanche qui ne se sont pas beaucoup estompées avec le temps. Les autorités égyptiennes n’ont pas encore précisé la datation des sarcophages, mais la nécropole où ils ont été trouvés est située dans la ville antique de Thèbes, qui était la capitale royale de l’Égypte ancienne.

La découverte inclut des tombeaux datant du Moyen Age, du Nouvel Empire et des dernières périodes de l’Égypte des pharaons, soit de 1994 av. J.-C. à 332 av. J.-C. Les autorités ont déclaré que plus de détails sur les sarcophages seraient divulgués lors d’une prochaine conférence de presse.

Précédemment, le ministère des Antiquités avait annoncé la découverte par les archéologues de 30 ateliers de fabrication et de traitement du mobilier funéraire destiné aux tombeaux des rois dans la Vallée des rois, lieu de sépulture principal des pharaons des XVIIIe et XXe dynasties. Les archéologues ont notamment découvert un four pour la production de poterie et de métal, de même que des objets tels que des feuilles d’or et des bagues en argent. Les ateliers datent de 1539 à 1292 avant notre ère.

De nouvelles informations sur la vie à l’époque des pharaons

La découverte des ateliers a permis aux archéologues d’avoir une nouvelle compréhension des outils et des techniques utilisés pour fabriquer les cercueils royaux et les meubles de tombeaux dans l’Égypte ancienne, a déclaré l’un des archéologues. Le site a également donné aux chercheurs l’opportunité d’en apprendre plus sur la vie quotidienne des ouvriers qui travaillaient dans ces ateliers.

Selon le ministère des Antiquités, une mission archéologique est en cours dans la Vallée des Rois depuis décembre 2017. Les archéologues ont notamment pour mission de rechercher les tombes de la reine Néfertiti et de sa fille, qui fut la veuve du roi Toutankhamon. Ils espèrent également trouver les sépultures de trois grands pharaons : Ramsès VIII, le roi Thoutmosis II et le roi Amenhotep, en plus des tombes des reines dans la Vallée des Reines.

Mots-clés archéologie