2000 iPhone distribués aux passagers d’un navire mis en quarantaine en raison du Coronavirus

Depuis le 3 février 2020, le Diamond Princess, un paquebot qui transporte à son bord 3 711 personnes, est bloqué dans le port japonais de Yokohama. Cette décision survient après la détection d’un cas de coronavirus parmi les passagers.

Le ministère japonais de la Santé a jugé nécessaire de placer le navire en quarantaine. Pour l’instant, seules 1 219 personnes ont pu être testées. D’après un bilan dévoilé par le ministère japonais de la Santé, jusqu’ici, 355 personnes ont été testées positives au coronavirus.

Crédits Pixabay

La réalisation des tests prend du temps en raison d’un manque de personnel et de matériels disponibles. Alors que les passagers commencent à s’impatienter, le gouvernement nippon a décidé de leur distribuer 2 000 iPhone pour leur permettre de communiquer avec un médecin.

Un psychologue joignable via une application

La distribution de ces iPhone a débuté le 14 février 2020. Il ne s’agit pas de cadeaux offerts aux passagers. Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales du Japon prête ces iPhone 6s aux personnes présentent sur le navire pour leur permettre de contacter des médecins et des psychologues via une application préinstallée.

Sur Twitter, un américain du nom de Matthew Smith, qui est coincé sur le Diamond Princess, a publié une photo du smartphone qu’il avait reçu, avec le message suivant : « Chaque cabine reçoit un iPhone avec une application préinstallée qui permet de gérer les besoins en médicaments, les consultations pour la santé mentale et les rendez-vous médicaux. Il offre également un accès à internet pour tous. »

Une application spécialement conçue

L’application préinstallée dans ces smartphones a été conçue spécialement pour gérer cette situation. Katsunobu Kato, le ministre japonais de la Santé, a expliqué que ce service avait été mis en place pour les personnes en quarantaine qui n’ont pas encore pu être prises en charge par des médecins.

Ces iPhone ont été livrés avec une notice qui informe les passagers sur l’obligation de les laisser « dans la cabine au moment du débarquement. » Face à cette mise en quarantaine, les États-Unis ont pris la décision de rapatrier 300 ressortissants américains au pays par avion.

Le gouvernement japonais a indiqué que les personnes considérées comme saines pourront quitter le navire à partir du 19 février 2020.

Mots-clés appleCoronavirus