2018 : ce qui s’est fait de mieux sur l’écologie

Si l’on fait un bilan complet sur l’écologie pour l’année 2018, le résultat est loin d’être positif. Depuis le début de l’année, des évènements compromettants se sont produits. Les activités humaines continuent à  dégrader l’environnement aussi bien au niveau local et global.

Malheureusement, ces évènements, comme les guerres, l’exploitation à outrance des ressources naturelles et le gaspillage alimentaire semblent bien partis pour durer.

Forêt

Crédits Pixabay

Malgré cela, face à ces nombreux faits déprimants, il reste tout de même une lueur d’espoir. Des choses positives et encourageantes se sont effectivement produites durant ces derniers mois.

Si cette « belle facette » du monde ne surpasse pas son autre facette, une chose est sûre : des progrès ont été faits et méritent d’être loués.

Transition énergétique des géants IT

En 2015, l’ancien président américain Barack Obama a imposé son véto pour le projet Keystone XL. Seulement, l’actuel locataire de la Maison Blanche a signé un décret pour la reprise de la construction du pipeline.

En novembre 2018, un juge de tribunal fédéral a cependant annulé ce permis permettant ainsi l’annulation de la construction.

L’année 2018 est également marquée par un record d’achat d’énergie renouvelable par les entreprises. Grâce à l’initiative des grands groupes comme Facebook et Apple, il est devenu à la mode aux États-Unis de créer sa propre énergie propre. Selon les statistiques, les énergies renouvelables ont même réussi à dépasser le charbon en tant que source d’électricité.

Le trou dans la couche d’ozone

Si le nom de Scott Pruitt ne vous est pas inconnu, c’est parce que le Directeur de l’Environnemental Protection Agency (ou EPA) a grandement fait parler de lui cette année.

En plus d’avoir nié l’existence du changement climatique, le haut responsable a abrogé plusieurs lois environnementales importantes.

Le jeudi 5 juillet 2018, Pruitt a présenté sa démission Donald Trump qui l’a accepté.

S’il y a bien une nouvelle qui attriste les protecteurs de l’environnement, c’est bien le fameux trou dans la couche d’ozone. Cette année, les Nations Unies ont annoncé que ce trou pourrait être réparé à court terme grâce notamment à une politique environnementale qui se veut de plus en plus stricte.

Au final, et même si l’année n’a pas été parfaite, le bilan n’est pas totalement négatif et nous pouvons donc nous raccrocher à ces quelques victoires pour passer les fêtes avec un peu plus d’optimisme… en attendant la nouvelle année.

Mots-clés écologie