21 heures de différence entre ces deux îles séparées de moins de 5 km

Quelque part dans le monde, il existe deux îles dénommées Grande Diomède et Petite Diomède qui sont séparées par 5 km de mer. Jusque-là, rien de plus normal. Mais savez-vous que le décalage horaire entre ces deux îles est de 21 heures, c’est-à-dire presque une journée ? Les Iles Diomède se trouvent entre l’Alaska et la Sibérie dans le détroit de Béring, et sont séparées par la ligne de date internationale qui traverse l’Océan Pacifique, créant ainsi cette situation insolite.

La plus grande des deux, Grande Diomède, est incluse dans le territoire russe, tandis que  Petite Diomède se trouve du côté américain. En hiver, il se forme un pont de glace qui permet aux deux îles d’être connectées. Ainsi, il est possible de passer facilement de l’une à l’autre et de littéralement « voyager dans le temps ».

Crédits Pixabay

Même s’il pourrait être intéressant de tenter la traversée à pied, il faut remarquer qu’il est illégal de parcourir le pont de glace qui relie les Iles Diomède.

Voyager dans le temps… à pied

Ce fait étonnant concernant les Iles Diomède a été expliqué dans une vidéo TikTok récemment devenue virale. Les deux îles ont été classifiées parmi les endroits les plus inhabituels au monde par l’utilisateur de TikTok qui a publié le clip.

En voyant la publication, les internautes n’ont pas manqué d’écrire des commentaires par rapport au fait que les deux îles peuvent pratiquement se retrouver à des dates différentes. En voyageant entre les deux, on peut en effet avancer ou reculer d’une journée. Lorsque la mer n’est pas gelée, le trajet est également faisable en voilier, en kayak ou même à la nage.

A lire aussi : Windows 10 à prix cassé

L’histoire des Iles Diomède

C’est le 16 août 1728 que le navigateur dano-russe Vitus Bering a découvert les Iles Diomède. Cette date coïncide avec la célébration de la mémoire de saint Diomède par l’Eglise orthodoxe russe. C’est la raison pour laquelle les îles portent son nom.

Selon les informations, l’île Petite Diomède est toujours habitée et compte actuellement 110 habitants environ. Quant à Grande Diomède, sa population indigène a été transférée en Russie continentale par le gouvernement soviétique. Actuellement, seules des unités militaires sont présentes sur l’île.  Après le début de la guerre froide il y a environ 70 ans, les mêmes habitants qui vivaient en Russie ont été relocalisés de force en Sibérie avant que le gouvernement ne ferme la frontière.