25 millions de vues pour une vidéo anti-Pornhub

L’étau se resserre autour de Pornhub. Depuis le mois de février 2020, le géant du divertissement pour adulte est au cœur d’un scandale qui pourrait se solder par sa fermeture. Pour rappel, Pornhub est accusé d’héberger des vidéos de viol sur mineur et de trafic sexuel par l’organisation de lutte contre le trafic sexuel, Exodus Cry.

Cette affaire a éclaté au grand jour lorsque la vidéo du viol d’une adolescente de 15 ans a atterri sur le site pour adulte. Laila Mickelwait, une représentante d’Exodus Cry, s’est alors engagée dans une guerre contre Pornhub en lançant le mouvement #TraffickingHub. Des millions de personnes à travers le monde soutiennent cette organisation dans sa lutte.

Le ventre d'une femme dans la pénombre

Crédits Pixabay

En juillet 2020, Exodus Cry a publié une vidéo sur les réseaux sociaux pour faire la promotion de la campagne #TraffickingHub. Elle est rapidement devenue virale et a engrangé plus de 25 millions de vues sur Instagram, Twitter, YouTube et Facebook.

Pornhub accusé de tirer profit du trafic sexuel

La vidéo diffusée par Exodus Cry ternit clairement l’image de Pornhub. L’organisation y accuse le site pour adulte d’avoir « permis et tiré profit du trafic sexuel de masse, du viol et de l’exploitation des femmes et des mineurs. »

Exodus Cry déplore le fait que Pornhub se remplisse les poches en se servant du malheur des autres :

« L’entreprise gagne des centaines de millions de dollars grâce aux revenus publicitaires, à la collecte de données et aux abonnements premium. Et cela, en profitant de manière flagrante du viol, des abus sexuels et du trafic sexuel d’enfants. »

À lire aussi : Pornhub prend désormais en charge le Bitcoin et le litecoin

118 cas de viols sur mineur répertoriés sur Pornhub

Il est difficile pour le géant du divertissement pour adulte de réfuter les accusations des membres d’Exodus Cry. En effet, ces derniers ont à leur disposition plusieurs éléments qui incriminent directement Pornhub.

Par exemple, la vidéo publiée dans le cadre de la campagne TraffickingHub énumère des cas de viols sur mineurs qui ont été filmés et dont les vidéos ont été diffusées sur le site pour adulte.

D’après Exodus Cry, malgré les plaintes des victimes, Pornhub mettrait plusieurs mois à supprimer ces contenus. Un rapport publié par Internet Watch Foundation révèle que 118 cas de viol et de traite d’enfants ont été découverts sur Pornhub, en seulement deux ans.

Exodus Cry conclut sa vidéo en déclarant qu’il est temps de « fermer Pornhub, et de le faire payer pour les viols, les trafics et les abus sexuels qu’il a autorisés. »

À lire aussi : Pornhub vous offre un tour gratuit en scooter

Mots-clés pornhub