26 % des Français pensent que le Coronavirus Covid-19 a été fabriqué en laboratoire

L’Ifop a mené une enquête d’opinion sur le Coronavirus Covid-19 pour le compte de la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch. Et d’après les résultats, 26 % des Français pensent que le virus a été fabriqué en laboratoire.

Cette enquête a été réalisée entre le 24 et le 26 mars dernier à partir d’un échantillon de Français âgés de 18 ans et plus. La France se trouvait en confinement depuis un peu plus d’une semaine.

Crédits Pixabay

L’étude portait uniquement sur le Covid-19, et plus précisément sur l’origine du virus.

26 % des Français sondés pensent que le Covid-19 a été fabriqué en laboratoire

Les participants devaient simplement choisir une réponse parmi ces cinq propositions : “le Covid-19 est apparu de manière naturelle”, “il a été développé intentionnellement dans un laboratoire”, “il a été fabriqué accidentellement dans un laboratoire”, “il n’existe pas réellement” ou “ne se prononce pas”.

Sur tous les participants sondés, 57 % ont choisi la première réponse. Plus d’un français sur deux pense donc que le Covid-19 est apparu de manière totalement naturelle et donc sans le concours de quelque laboratoire que ce soit.

Ils sont en revanche 26 % à penser que le virus est né dans un laboratoire, avec la répartition suivante : 17 % sont convaincus que le Covid-19 a été créé intentionnellement et 9 % pensent qu’il est le résultat d’un accident.

Si 17 % des sondés ont préféré ne pas se prononcer, aucun n’a indiqué douter de l’existence du virus.

L’Ifop ne s’est pas arrêté là. L’organisme a également mis ces résultats en corrélation avec la situation des sondés. Il a alors réalisé que les plus jeunes et les plus défavorisés étaient plus enclins à se tourner vers la thèse du laboratoire, une théorie jugée comme conspirationniste par l’institut.

Un lien avec le niveau social et les convictions politiques

Ainsi, sur les personnes qui pensent que le virus a été développé intentionnellement en laboratoire, 27 % ont moins de 35 ans. Contre 19 % pour les 35-49 ans, 16 % pour les 50-64 ans et 6 % pour les plus de 65 ans.

Toujours selon l’Ifop, ces différences s’expliquent principalement par la manière dont s’informent les Français. Les plus jeunes se tournent en effet plus volontiers vers les réseaux sociaux, où circulent de nombreuses théories conspirationnistes. L’étude cite notamment l’exemple d’une vidéo qui accusait l’Institut Pasteur d’être à l’origine du Covid-19, une vidéo qui avait été vue plusieurs millions de fois sur les plateformes sociales.

Concernant les différences relatives au niveau de vie, l’Ifop pense qu’elles s’expliquent principalement par le fait que les gens défavorisés sont en règle générale peu diplômés et ont donc moins confiance en ce qu’ils estiment être des élites, qu’il s’agisse des politiciens ou des chercheurs.

L’Institut a également mis ces résultats en corrélation avec les convictions politiques des personnes sondées. D’après les résultats présentés, il semblerait que les sympathisants du Rassemblement national se tournent plus volontiers vers la thèse du laboratoire. 40 % des personnes sondées ont en effet souscrit à cette thèse.

L’intégralité de l’étude peut être consultée à cette adresse. Et si vous vous demandez si le Covid-19 a scientifiquement pu être fabriqué en laboratoire, alors vous pouvez vous tourner vers le dossier de Youssouf, qui évoque une étude récente portant sur le génome du coronavirus. Dossier qui a provoqué pas mal de réactions de votre part, d’ailleurs.