27 tonnes de cocaïne saisies grâce au déchiffrage de messages codés

Le lundi 5 avril dernier, les autorités belges ont annoncé avoir intercepté une énorme quantité de cocaïne d’une valeur d’environ 1,4 milliard d’euros dans le port industriel d’Anvers. D’après la déclaration, les 27,64 tonnes de drogue auraient été saisies au cours des deux derniers mois, avec 11 tonnes découvertes rien que le vendredi 2 avril dernier.

Selon les autorités, le décryptage vers le début du mois de mars d’un demi-milliard de messages envoyés via Sky ECC leur a permis d’effectuer la saisie. Sky ECC est une compagnie de téléphone cryptée maintenant fermée, mais qui était populaire chez les trafiquants de drogue.

Crédits Pixabay

A partir des messages décryptés, les autorités belges et néerlandaises ont pu  procéder à l’arrestation de 48 trafiquants de drogue en Belgique et de 73 autres aux Pays-Bas.

Le rôle d’Anvers et de Rotterdam dans le réseau mondial de la drogue

D’après un rapport de l’European Centre for Drugs and Drug Addiction, le port d’Anvers et le port néerlandais de Rotterdam sont considérés comme des « nœuds clés » du réseau mondial de la drogue. Le même rapport indique que des drogues telles que la cocaïne et la méthamphétamine y sont introduites en contrebande par l’intermédiaire de grands porte-conteneurs.

Bien que des contrôles soient effectués au niveau des conteneurs qui entrent à Rotterdam, il semblerait que seulement 50 000 des 11 millions de conteneurs qui arrivent au port font l’objet de vérifications. Il est ainsi difficile pour les autorités de trouver les drogues parmi les millions de conteneurs sans avoir un indice indiquant où effectuer les recherches.

Sky ECC s’explique

Suite aux nombreuses arrestations, Sky ECC a nié avoir eu un quelconque rapport avec le réseau de trafiquants de drogue. D’après la compagnie, c’est une fausse version de son application qui aurait été distribuée illégalement et utilisée pour attirer les utilisateurs.

De son côté, Kristof Aerts, employé du parquet d’Anvers, a déclaré que les saisies de cocaïne étaient le résultat direct du décryptage de ces messages cryptés sur les téléphones piratés. Il a ajouté que les criminels vont probablement trouver d’autres moyens de communication à utiliser et que par conséquent, les autorités devraient toujours garder leur vigilance.

Ce n’est pas la première fois que les responsables ont procédé à des arrestations suite au décryptage de messages codés. L’année dernière, Encrochat, un réseau téléphonique crypté très utilisé par les criminels clandestins a été infiltré par les autorités européennes. L’opération a conduit à la saisie de plusieurs tonnes de drogue et à l’arrestation de plus de 800 trafiquants à travers toute l’Europe.