2I/Borisov risque d’exploser avant de quitter le système solaire

2I/Borisov risque de connaître un destin tragique. Plusieurs astronomes pensent en effet que la comète interstellaire ne survivra pas à son passage dans le système solaire.

2I/Borisov a été aperçu pour la toute première fois l’été dernier. Guannadi Borissov était en train d’observer le ciel au-dessus de la Crimée lorsque son regard a été attiré par un point lumineux inconnu.

2I/Borisov vu par Hubble

Capture YouTube

Intrigué par sa découverte, l’astronome a effectué des calculs complémentaires et il a alors réalisé avec stupéfaction que le corps ne provenait pas d’un autre système stellaire.

2I/Borisov touché par des flashs lumineux

Guannadi Borissov en a immédiatement référé à l’Union astronomique internationale et cette dernière a validé l’ensemble de ses calculs. L’humanité venait de découvrir le deuxième voyageur interstellaire de son histoire après l’incontournable Oumuamua.

Depuis, tous les regards sont braqués sur 2I/Borisov et de nombreuses études ont été publiées. Mieux encore, le 3 décembre dernier, les astronomes de l’Université de Yale ont même réussi à obtenir une photo de notre visiteur en utilisant le Low-Resolution Imaging Spectrometer (LRIS) de l’observatoire W.M. Keck d’Hawaï, avec, en prime, quelques mesures.

Nous avons ainsi pu confirmer que le corps était bel et bien une comète. Comète dont le noyau solide ferait environ 1,5 km de large. La queue, en revanche, est bien plus longue et elle atteint ainsi les 160 000 km de long, soit environ quatorze fois la taille de notre propre planète.

Depuis, les astronomes continuent à suivre sa trajectoire et une équipe basée en Pologne a fait une étrange découverte au début du mois. En observant le corps, les chercheurs ont en effet noté deux flashs lumineux ponctuels.

Deux flashs témoignant d’une explosion cométaire

Et ces flashs ne seraient pas anodins. En réalité, si l’on en croit leurs conclusions préliminaires, ils témoigneraient d’une fragmentation continue du noyau de la comète.

2I/Borisov est en effet en train de se rapprocher de notre étoile et c’est bien entendu un problème puisque son noyau se compose de débris glacés.

La proximité grandissante de notre étoile provoque donc des interactions avec la glace contenue dans ces débris. Le noyau de la comète se fragmente donc de plus en plus à mesure qu’elle approche du Soleil et le phénomène devrait  s’amplifier dans ces prochaines semaines et ces prochains mois.

Et c’est bien entendu un problème pour 2I/Borisov. Si la comète atteint son point de rupture, alors elle ne sera pas en mesure de conserver son intégrité physique. Il est par conséquent fort probable qu’elle ne survive pas à son passage dans notre système.

Mots-clés astronomiecomète