3 ans de prison pour avoir vendu de faux iPhone

L’iPhone est un produit très convoité. Et comme tous les produits très convoités, il est très souvent la cible de multiples arnaques. La justice veille donc au grain et nous venons une nouvelle fois d’en avoir la preuve.

Jianhua Li a 44 ans et il est né en Chine, mais il est venu s’installer aux États-Unis avec l’aide d’un visa étudiant. Une fois installé sur place, notre ami a créé sa propre société, une entreprise du nom de Dream Digitals. Puis, grâce à des associés italiens, il a commencé à importer sur le marché américain des produits contrefaits fabriqués en Chine.

Prison Facebook

Crédits Pixabay

Afin de toucher la cible la plus large possible, Jianhua a eu l’idée de se spécialiser dans les produits Apple.

Il a vendu plus de 40 000 produits Apple contrefaits

Pendant plusieurs mois, il a donc importé des centaines d’iPhone et d’iPad contrefaits sur les terres de l’oncle Sam. En tout et d’après CNET US, l’homme aurait vendu pas moins de 40 000 produits différents  en l’espace de plusieurs mois.

Pour berner encore un peu plus ses acheteurs, Jianhua avait d’ailleurs mis au point une technique bien ficelée. Il ne se contentait effectivement pas d’importer des copies d’iPhone et d’iPad et il s’arrangeait également pour se procurer de fausses étiquettes et de faux emballages ressemblant à s’y méprendre à ceux d’Apple.

Des étiquettes et des emballages qui étaient expédiés à part afin d’éviter d’attirer l’attention des agents des douanes.

37 mois de prison

D’après le rapport de police, Jianhua aurait gagné environ 1,1 million de dollars grâce à cette arnaque. Suite aux plaintes des clients, une enquête a cependant été ouverte et les enquêteurs ont très vite remonté sa trace en dépit du fait que les sommes gagnées transitaient toutes par des comptes basés à l’étranger.

Jianhua Li a plaidé coupable et le tribunal du district du New Jersey l’a condamné à trente-sept mois de prison. Il restera ensuite un an en liberté conditionnelle après avoir purgé sa peine. Ses complices italiens ont également été condamnés, respectivement à trois ans de probation, vingt-deux mois de prison et trente-sept mois de prison.

A noter que les enquêteurs ont fait appel au groupe d’investigation HSI et à Europol afin de pouvoir boucler leur enquête.

Mots-clés appleiphone