3 choses à changer sur le Samsung Galaxy S6 Edge

Le Samsung Galaxy S6 est arrivé en France en avril dernier et les ventes se portent assez bien en fin de compte. Selon le dernier rapport rendu par Counterpoint, le coréen aurait écoulé un peu plus de six millions d’exemplaires durant les vingt premiers jours consécutifs à son lancement.

On est évidemment loin des chiffres de ventes de l’iPhone 6 et de l’iPhone 6 Plus, mais cela prouve au moins que le terminal est parvenu à trouver son public.

Problème Galaxy S6 Edge

L’autonomie du Galaxy S6 Edge laisse franchement à désirer et c’est dommage.

Le constructeur m’a prêté un Galaxy S6 Edge quelques jours avant son lancement et il m’a ainsi accompagné pendant plus de deux mois. Je l’ai même utilisé comme terminal principal tout au long de cette période pour pouvoir me faire une réelle idée du produit, de ses atouts mais aussi de ses faiblesses.

J’ai passé un bon moment en sa compagnie, mais il y a tout de même trois points qui m’ont considérablement agacé : son autonomie, l’absence de port micro SD et sa mauvaise gestion de la mémoire vive.

Le bon côté de la chose, c’est qu’il est parfaitement possible de bricoler pour contourner ces problèmes.

L’autonomie

Samsung a fait le choix de la finesse avec le Galaxy S6 et avec le Galaxy S6 Edge. Le terminal ne dépasse pas les 7 mm d’épaisseur et il s’aligne finalement sur son plus grand rival. Pas besoin de citer de nom.

Le problème, c’est que le constructeur a aussi eu moins de place pour intégrer ses composants et il a donc opté pour une batterie dotée d’une capacité de 2 600 mAh. Pas énorme, certes, surtout avec un écran QHD et un gros processeur derrière.

Résultat des courses, le terminal peut difficilement tenir plus d’une journée pour une utilisation courante et c’est un vrai problème pour toutes les personnes qui ne restent pas toute la journée à côté d’une source électrique.

En marge, la firme a évidemment fait en sorte de réduire la consommation électrique de sa plateforme et elle a même eu l’idée d’intégrer deux économiseurs d’énergie pour nous faciliter les choses, mais ils ne sont pas miraculeux non plus.

Il existe cependant différentes astuces pour améliorer la situation. Je les ai listées dans cet article et elle vous aideront à gagner quelques heures de plus avec votre téléphone.

L’absence de port micro SD

C’est totalement incompréhensible mais Samsung n’a pas pensé à intégrer de port micro SD à ses deux derniers vaisseaux amiraux et il est donc impossible d’étendre leur capacité de stockage.

Si vous consommez beaucoup de médias (photos, vidéos, films, séries, hentaï), il sera donc préférable de vous diriger vers les plus gros modèles. Le truc, c’est qu’ils ne sont pas donnés et vous devrez débourser plus de 900 euros pour le modèle équipé de 64 Go de stockage ou plus de 1 000 euros pour la version dotée de 128 Go de mémoire interne.

La pilule est plutôt dure à avaler, non ? Certes et je vous avoue que c’est finalement ce point qui m’a donné le plus de fil à retordre. Je prends beaucoup de photos avec mon téléphone et il m’arrive aussi de plus en plus de faire de tourner des petites séquences avec.

Mon focus sur les nouveaux MiniDrones de Parrot a été entièrement tourné sur le S6 Edge par exemple.

Là, malheureusement, il n’y a pas trente-six solutions et il faut tout miser sur le nuage, le vrai. J’ai donc pris l’habitude d’envoyer tous mes clichés sur Google Photos pour gagner un maximum de place. Mes fichiers, eux, sont stockés sur Dropbox ou sur OneDrive.

Et pour la musique alors ? Pas de problème particulier ici. J’utilise Spotify depuis plusieurs années maintenant. Bon, après, il faut faire attention à la synchronisation des listes de lecture et ne pas hésiter à se contenter du strict minimum histoire de garder de la place pour le reste.

Reste les applications et là, ma foi, il vaut mieux faire très attention. Surtout si vous êtes joueur dans l’âme. Les titres les plus gourmands du Play Store pèse lourd et il vaudra mieux vous montrer sélectif pour ne pas saturer la mémoire interne de votre téléphone.

La mauvaise gestion de la mémoire vive

Et on en vient tout de suite au troisième problème relevé : la gestion de la mémoire vive.

Elle est très problématique sur le Galaxy S6 Edge parce qu’elle plafonne constamment à 80%, ou plus si affinités. Peu importe que vous lanciez des applications d’ailleurs parce qu’il suffit de démarrer le téléphone pour atteindre ce seuil.

A titre de comparaison, sur mon Xperia Z3, avec toutes mes applications ouvertes, je ne dépasse jamais les 60% de RAM utilisée.

Le système est plutôt stable, bien sûr, à condition de ne pas trop forcer la mule. Et tout le problème est là d’ailleurs. Si vous lancez plusieurs gros jeux derrière, alors vous risquez d’être confronté à de vilaines latences, notamment au niveau du multitâche.

Samsung a conscience du problème et la firme a déployé plusieurs correctifs au fil de ces dernières semaines pour tenter d’améliorer la situation. Sans succès malheureusement. Aux dernières nouvelles, ses ingénieurs travailleraient sur un nouveau patch mais il n’arriverait pas avant le lancement du Galaxy S6 Edge Plus et cela veut aussi dire que vous allez devoir vous montrer patient.

Le bon côté de la chose, c’est que le constructeur a mis au point un widget faisant remonter le pourcentage de mémoire vive utilisée, avec un bouton pour fermer toutes les applications ouvertes en un instant. En attendant, rien ne vous empêche de le placer sur un de vos écrans d’accueil.