3 dangers à éviter sur WhatsApp

Le chiffrement de bout en bout de WhatsApp est certes un moyen efficace pour assurer la protection de nos données privées. Cependant, les utilisateurs peuvent avoir de mauvaises pratiques qui les exposent au piratage.

WhatsApp a fait du chiffrement de bout en bout son principal argument de vente. Ce système de communication limite aux seuls correspondants la possibilité de lire les messages échangés. Le protocole de sécurité a été mis en place pour éviter l’écoute électronique. Même les développeurs de l’application ne sont pas en mesure d’accéder au contenu des conversations. De cette manière, le service de messagerie instantanée garantit la protection de la vie privée des utilisateurs.

Le logo de WhatsApp
Image par ElisaRiva de Pixabay – fond changé

Le chiffrement de bout en bout offre une protection intégrale. Mais son efficacité peut être remise en cause si l’application n’est pas utilisée correctement. Le spécialiste russe de la sécurité informatique, Kaspersky, met ainsi en garde contre trois types de dangers à éviter sur WhatsApp.

N’utilisez pas une version modifiée de l’application

La version officielle de WhatsApp est disponible en téléchargement gratuit sur le site officiel du service. Elle peut aussi être téléchargée sur les boutiques d’applications d’Apple, de Google et de Microsoft. Kaspersky recommande l’utilisation de l’application officielle de WhatsApp uniquement.

Néanmoins, certains utilisateurs préfèrent se tourner vers des versions modifiées de l’application. En faisant cela, ils s’exposent pourtant à un sérieux risque de piratage. Une version modifiée de la plateforme de messagerie peut proposer de fonctionnalités de personnalisation inédites. Mais elle peut aussi avoir des failles de sécurité.  

Les pirates peuvent théoriquement intercepter les messages sur une application modifiée de WhatsApp. Ils font cela au moyen d’un malware. En plus de l’interception du contenu des conversations, le logiciel malveillant peut effectuer des achats à votre insu.

A lire aussi : Comment faire le ménage sur WhatsApp ?

L’escroquerie, un fléau qui tend à régner sur WhatsApp

Même en restant sur l’application officielle, les utilisateurs ne sont pas à l’abri des actes d’extorsion de fonds. Ils sont actuellement la cible d’une vaste campagne d’escroquerie. Celle-ci consiste en une usurpation d’identité. Le pirate se fait passer pour un proche de la victime et lui envoie un message informant d’un changement de numéro. Le lendemain, le pirate effectue une relance en réclamant cette fois-ci une somme d’argent sous prétexte d’un problème urgent.

À la réception de messages suspects, il vaut mieux vérifier l’identité de son interlocuteur afin d’éviter les mauvaises surprises. Cette escroquerie est assez facile à déjouer.

A lire aussi : WhatsApp : comment configurer le multi-appareils

Attention aux arnaques à la livraison !

Kaspersky prévient sur une autre forme d’escroquerie : l’arnaque à la livraison. Tout commence aussi avec un message suspect. Les pirates se font passer pour un service de livraison. Ils encouragent les victimes à cliquer sur un lien contenu dans le message. On est ensuite redirigé vers des sites suspects sur lesquels on nous demande de fournir nos informations bancaires.

Ces informations permettent bien évidemment aux pirates d’accéder aux comptes en banque des victimes et d’effectuer des transactions. L’arnaque à la livraison peut donc être lourde de conséquences…

Mots-clés whatsapp