3 problèmes rencontrés avec la Freebox Mini 4K

La Freebox Mini 4K est disponible depuis quelques jours pour tous les freenautes et vous hésitez peut-être à franchir le pas. Logique, puisque la belle ne manque pas d’atouts. Entre ses dimensions compactes et sa plateforme ouverte, elle fait même de l’ombre à toutes les autres box du marché. Oui mais voilà, elle n’est pas exempte de défauts pour autant. Non, et elle est victime d’un certain nombre de bugs gênants. Trois, en fait.

Je ne suis pas le seul à avoir rencontré ces problèmes. Jérémy habite à Amiens et il a constaté exactement la même chose que moi. Selon toute logique, ces soucis ne viennent donc pas de ma ligne, ni même de ma configuration.

Problèmes Freebox Mini

La Freebox Mini 4K n’est pas aussi parfaite que vous le pensez…

Il ne faut évidemment pas hésiter à partager vos propres retours sur le sujet si vous avez vous aussi craqué pour la petite box.

Elle a du mal à sortir de veille

Comme tous les équipements intelligents, la Freebox Mini 4K se met automatiquement en veille  après une certaine période d’inactivité. Elle intègre même une mise en veille prolongée. C’est évidemment une bonne chose puisque cela limite sa consommation électrique.

La nature est contente, notre compte en banque aussi.

Mais voilà, tout n’est pas parfait pour autant et le gros souci, c’est que le décodeur a parfois du mal à reprendre ses esprits et à revenir parmi nous.

A la base, pour allumer ou réveiller la Freebox Mini 4K, il suffit simplement d’appuyer sur le bouton rouge de sa télécommande. Comme sur tous les équipements, donc. Sauf que dans les faits, ça ne fonctionne pas toujours. Loin de là, même. Et là, tout ce que vous pouvez faire, c’est de débrancher et de rebrancher le boitier.

J’ai regardé du côté des options pour essayer de limiter la casse. Notamment du côté du HDMI-CEC. En pure perte, malheureusement. La seule solution viable, c’est tout simplement de désactiver la mise en veille prolongée. Et encore.

Elle perd parfois le signal WiFi

La Freebox Mini 4K n’est pas livrée avec des Free Plugs. Pour la connecter au Server Mini, il faut donc s’appuyer soit sur un câble ethernet, soit sur le WiFi.

Ma télévision se trouvant à l’exact opposé de ma prise téléphonique, j’ai opté pour cette dernière solution. Jérémy en a fait exactement autant de son côté.

Et le problème, c’est que la belle a parfois tendance à perdre le signal. A le perdre bien comme il faut. Le plus drôle, c’est que cela ne concerne pas uniquement le Server. Non, car la télécommande communique aussi de cette manière avec le décodeur. Du coup, lorsque le WiFi saute, vous ne pouvez plus rien contrôler et la seule solution consiste alors à redémarrer électriquement l’appareil. Comme un air de déjà-vu ?

Sans doute, mais le plus drôle c’est que cette astuce ne marche pas toujours. J’ai eu le cas plusieurs fois chez moi. J’ai réussi à m’en tirer en lançant de nouveau l’assistant permettant de connecter la télécommande au décodeur. Bizarre ? Il faut bien l’avouer, ce n’est pas très cohérent.

Elle… manque… de… de… de… fluidité

Le petit décodeur est équipé d’un processeur A15 composé de deux coeurs cadencés à 1,5 GHz, mais aussi de 2 Go de mémoire vive. Il n’est peut-être pas aussi puissant que les téléphones haut de gamme du marché, mais il est tout de même censé pouvoir faire tourner la plupart des jeux et des applications.

La théorie diffère parfois de la pratique et c’est le cas ici.

Si la plateforme est assez réactive, il en va tout autrement de la télévision. Là, c’est très variable. Le plus souvent, tout va bien. L’image est nette, le son est clair. Et puis, d’un coup, tout change. Les acteurs se mettent à parler comme des robots et l’image se brouille pendant quelques secondes. Sans raison apparente.

N’écoutant que son courage, Jérémy a donc procédé à différents tests. Il a notamment connecté le routeur et le décodeur par le biais d’un câble Ethernet. Et devinez quoi ? Cela ne change rien. Absolument rien. Le WiFi ne serait donc pas en cause.

J’ai installé quelques applications sur ma Freebox Mini 4K depuis qu’elle est arrivée chez moi. XBMC/Kodi, bien sûr, mais aussi Netflix (grâce à cette méthode). Le premier rame pas mal aussi. Toutefois, il s’agit d’un cas un peu particulier puisque mes films de vacances sont stockés sur un NAS. Ceci explique peut-être cela.

En revanche, pour Netflix, je n’ai absolument aucun problème. L’image est fluide en toute circonstance. Pas un seul ralentissement à déplorer. Sauf hier soir.

Vivement les prochains correctifs

Je ne pense pas que ces problèmes soient causés par un souci matériel. Je peux me tromper mais, à mes yeux, c’est la partie logicielle qui est en cause. Et c’est plutôt une bonne nouvelle. Free va sans doute corriger le tir dans les prochains correctifs.

En attendant, vous avez toutes les cartes en main. Maintenant, c’est à vous de voir si vous pouvez survivre à ces bugs.

Mots-clés freefreebox mini 4k