300 licenciements de plus pour Twitter

Les mauvaises nouvelles s’enchaînent pour Twitter. Bloomberg révèle que la marque à l’oiseau bleu s’apprête à se passer des services de l’équivalent de 8% de ses effectifs. Jack Dorsey devait confirmer cette vague de licenciement vers la fin de la semaine selon toujours le groupe financier.

Pour le réseau social, il ne s’agit pas d’une première. En juin 2015, le PDG était de retour aux commandes de la firme de San Francisco et dans la foulée, il a procédé à la suppression de 336 emplois.

Licenciements Twitter

Twitter va encore supprimer des postes.

Twitter manque d’alternatives pour se redresser financièrement. Cette situation le contraint à des prises de position radicales.

Le département des ventes sera le plus touché

Si Twitter est actuellement dans l’impasse, c’est en partie à cause de l’implosion des services de messagerie instantanée comme Facebook Messanger, Snapchat, Hangouts, Skype, Allo, Instagram, etc. Le site de micro blogging perd du terrain face à la concurrence.

Des efforts ont été entrepris pour augmenter le nombre d’abonnés. Le service a déployé de nombreuses fonctions ces dernières semaines et il nous permet même désormais de dépasser la barre symbolique des 140 caractères. Seulement, l’entreprise accuse une perte annuelle de cent-millions de dollars.

En septembre dernier, des propositions d’achat affluaient. Bon nombre de géants des nouvelles technologies se sont montrés intéressés par l’achat : Google, Salesforce, Microsoft ou même Verizon pour ne citer qu’eux. Au fil du temps, les candidats au rachat s’amenuisent et actuellement, cette solution n’est même plus d’actualité.

L’annonce sera officialisée le 27 octobre

Les mauvaises affaires de Twitter vont donc de nouveau coûter le poste de trois cents collaborateurs. Cette réduction d’effectifs touchera en particulier l’équipe en charge des ventes. L’annonce sera officialisée à partir du 27 octobre 2016.

Alléger le personnel peut aider à limiter les pertes, mais au point où se trouve Twitter, ce n’est qu’une solution provisoire. Pour sortir la tête de l’eau, un modèle économique en phase avec les attentes des consommateurs et des services novateurs sont indispensables.

En tout cas, malgré l’impasse que traverse actuellement la société californienne, elle ne s’avoue pas vaincue. Le n°1 du groupe américain s’évertue à trouver une issue favorable et avec un peu de chances, le petit oiseau bleu renaîtra de ses cendres pour prendre une nouvelle fois son envol. L’épisode n’en est donc pas encore à son dénouement, enfin, tout est encore possible…

Mots-clés twitterweb