380 personnes touchées par la maladie pulmonaire liée au vaping

Les États-Unis font face depuis plusieurs semaines à une épidémie dans plusieurs de leurs états. De nombreuses personnes ont en effet été touchées par une maladie pulmonaire supposément liée au vaping, et plus précisément à certaines substances présentes dans des e-liquides achetés au marché noir.

Selon les centres de contrôle et de prévention des maladies, cette maladie aurait ainsi touché 380 personnes dans trente-six états différents. À l’heure actuelle, six personnes ont perdu la vie.

Crédits Pixabay

Le bilan est lourd, notamment dans l’état du Massachusetts où les représentants ont récemment annoncé avoir atteint les trente-huit cas.

Les États-Unis touchés par une maladie pulmonaire possiblement liée au vaping

D’après le Boston Globe, sur tous ces cas, les autorités compteraient pas moins de sept adolescents.

L’état du Massachusetts a également indiqué travailler avec plusieurs partenaires de santé pour s’assurer que les cas recensés répondent bien aux critères de la CDC. De son côté, cette dernière a déployé un dispositif d’urgence dans tous les états américains, avec un centre d’opération ouvert 24 heures sur 24.

L’enquête est toujours en cours, mais le CDC a tout de même précisé que toutes les personnes touchées par cette maladie pulmonaire ont affirmé avoir vapoté au cours des semaines, jours ou heures précédents leur hospitalisation. En outre, la plupart d’entre eux ont avoué avoir utilisé des substances dérivées du cannabis et combinées avec des e-liquides contenant cette fois de la nicotine.

Les symptômes sont en tout cas les mêmes pour chacun de ces malades. Toux, essoufflements, douleurs thoraciques, nausées, vomissements, ils peuvent dans certains cas être d’une extrême violence.

Un problème au niveau des e-liquides vendus sur le marché noir ?

De leur côté, les autorités ont demandé à la population de ne plus utiliser de substances achetées sur le marché noir et d’attendre les conclusions de l’enquête avant d’utiliser de nouveau leur cigarette électronique.

Jusqu’à présent, la cause exacte de cette maladie n’a pas été découverte, mais les responsables de santé tiennent tout de même un suspect. Après avoir analysé les e-liquides utilisés par les malades, les experts mandatés ont en effet découvert que beaucoup d’entre eux contenaient de l’acétate de vitamine E.

Cet additif est principalement utilisé comme épaississeur et il pourrait dans certains cas engendrer des problèmes pulmonaires.

Il est important de signaler que jusqu’à présent, seuls les Etats-Unis semblent avoir été touchés par cette maladie pulmonaire. Il semblerait par conséquent que cette dernière ait un lien avec les e-liquides vendus sur le marché noir américain.