4 alternatives à Google Maps

Google Maps s’est imposé ces dernières années comme un outil incontournable dans nos frêles existences. Encore plus dans celle des personnes dépourvues de toute forme de sens de l’orientation.

Grâce à l’outil, il est en effet possible de trouver sa route dans n’importe quel coin du globe, et même de connaître avec précision l’état du trafic. Mieux encore, avec toutes les options mises au point par les équipes de Google, la solution peut même être utilisée pour planifier un road trip ou encore pour trouver facilement les lieux à visiter.

Une photo montrant un stylo indiquant un endroit sur une carte
Image par S. Hermann & F. Richter de Pixabay

Et ce même dans des régions que nous ne connaissons pas.

Oui, Google Maps fait clairement figure d’incontournable, mais il n’est pas le seul à proposer de tels services. Il existe en effet plusieurs alternatives solides et en voici justement 4 à tester sans plus attendre.

Waze

Waze, sans doute l'alternative la plus connue à Google Maps
Waze, sans doute l’alternative la plus connue à Google Maps

Waze était sans doute le plus grand concurrent de Google Maps. Et si le géant de la recherche a dépensé 966 millions de dollars en 2013 pour l’acquérir, ce n’est pas pour rien.

Non content d’être extrêmement pertinent, Waze propose en effet une dimension sociale qu’aucune autre solution ne proposait avant lui.

Par le biais de l’application, les utilisateurs peuvent en effet signaler tout phénomène notable. Des travaux et des accidents, bien sûr, mais aussi des embouteillages ou encore des contrôles. Cette dimension participative a permis à la solution de trouver durablement sa place dans le quotidien des conducteurs et il est d’ailleurs intéressant de noter que l’outil n’a pas été suspendu par Google après son rachat.

En réalité, c’est même tout le contraire et il s’est enrichi de nombreuses fonctions. Comme Waze Carpool, par exemple, qui favorise le covoiturage.

Apple Plans

Apple Plans, le service qui monte
Apple Plans, le service qui monte

Pendant très longtemps, les iPhone ont été livrés avec Google Maps. Puis, un beau jour, Apple a décidé de voler de ses propres ailes et de lancer son propre outil de cartographie. Plans était né.

S’il a été très moqué à ses débuts, notamment en raison de ses nombreux bugs, les mises à jour suivantes l’ont considérablement amélioré et il tient désormais parfaitement la comparaison avec Google Maps. Mieux encore, il ne se limite plus à nos iPhone et il est même possible de profiter de ses services depuis macOS.

Le seul défaut notable que j’ai constaté a trait à la localisation sur Carplay. Cela vient peut-être de moi, mais le point représentant le véhicule est souvent décalé sur l’itinéraire et il ne reflète pas toujours la position exacte de la voiture, ce qui rend parfois la navigation un peu compliquée.

Petal Maps

Petal Maps est l’atout de tous les possesseurs d’un smartphone Huawei.

Depuis la mise en place du décret Trump, ce dernier n’a en effet plus le droit de livrer ses téléphones avec les services de Google. Maps ne peut donc plus fonctionner sur les appareils de la firme.

Pour rattraper le coup, Huawei a donc développé ses propres services et son propre écosystème. Petal Maps est son outil de cartographie, un outil qui se montre assez complet. Encore plus depuis la dernière mise à jour déployée en début de semaine.

HERE WeGo

HERE WeGo, l'outsider à ne pas sous-estimer
HERE WeGo, l’outsider à ne pas sous-estimer

Cette alternative est sans doute la moins connue, mais elle ne manque pas d’intérêt pour autant.

HERE WeGo se veut en effet plus léger et plus fluide que Google Maps, en faisant l’impasse sur certaines fonctions pour se focaliser uniquement sur la navigation. Et il le fait bien. Les cartes sont agréables, les itinéraires sont bien présentés et les conseils de navigation sont plutôt pertinents.

Et ensuite ?

Il existe bien entendu d’autres services de cartographie, mais ces derniers n’incluent pas toujours la navigation et c’est la raison pour laquelle je ne les ai pas cités dans cette sélection.

Mais bien sûr, si vous avez d’autres noms à suggérer, il ne faut surtout pas vous en priver.