4 bugs de haute voltige repérés sur Google Maps

Google emploie certains des meilleurs ingénieurs du monde, des ingénieurs qui ont pour beaucoup contribué à la grandeur de l’entreprise. Sans elle, la firme de Mountain View n’en serait sans doute pas là à présent.

Néanmoins, en dépit de leur immense savoir-faire, ces ingénieurs commettent parfois des erreurs et il arrive ainsi que certains bugs s’insinuent dans les solutions logicielles de l’entreprise. Google Maps ne déroge bien entendu pas à la règle et la solution présente fréquemment des glitchs.

Certains d’entre eux sortent même parfois de l’ordinaire et c’est précisément le cas pour ceux de cette sélection.

1/ La route fondante

Cette route a un drôle d'aspect, vous ne trouvez pas ?

Cette route a un drôle d’aspect, vous ne trouvez pas ? (capture Google Earth)

Si vous utilisez Google Earth pour survoler le Grand Canyon, et plus précisément la route entre Powel Point et Hopi Point, alors vous aurez la surprise de vous retrouver face à une route qui donne l’impression de fondre et de couler contre la falaise.

Cet effet, renforcé par la vue 3D, vient vraisemblablement d’un problème d’interprétation de l’axe de la part des algorithmes du service. Des algorithmes qui ont parfois des difficultés à interpréter correctement l’altitude des points composant les vues affichées par le service.

2/ La rue sens dessus dessous

Cette rue a une drôle de tête vous ne trouvez pas ?

Cette rue a une drôle de tête vous ne trouvez pas ? (crédits Google Street View)

C’est à Dargo dans l’état de Victoria que se trouve une rue totalement impraticable.

En vous rendant à cette adresse depuis votre navigateur, vous vous retrouverez en effet face à ce qui ressemble à un gigantesque graf englobant toute la vue panoramique du service. Il est bien entendu possible d’en sortir en avançant dans le panorama pour charger une autre vue, mais il faut reconnaître que ce bug est très impressionnant.

3/ L’homme coupé de Shanghai

Tiens, cet homme a une drôle d'allure

Tiens, cet homme a une drôle d’allure (crédits Google Street View)

On change un peu d’air et on se rend dans une rue de Shanghai, cette fois avec un diaporama partagé par l’un des Local Guides de Google Maps.

Sur ce fameux diaporama apparaît en effet un homme à moitié torse nu.

Ce n’est cependant pas son accoutrement qui surprend le plus. L’homme en question est en effet coupé en deux et ses jambes se trouvent ainsi à quelques centimètres plus loin.

Il s’agit cette fois d’un bug assez courant, un bug qui survient généralement avec des sujets en mouvement. Il arrive ainsi que des véhicules apparaissent comme étirés ou même que des individus soient coupés en plusieurs parties lorsque les diaporamas capturés par les Google Cars, les Trekkers ou les Local Guides sont recomposés.

4/ Le changement de saison impromptu

Sur Google Maps, les saisons peuvent changer très vite

Sur Google Maps, les saisons peuvent changer très vite (capture Google Maps)

Le Canada est connu pour ses vastes étendues et ses saisons changeantes et il semblerait que ces dernières soient plus changeantes que prévu.

Si vous vous rendez à Toronto en Ontario et que vous naviguez jusqu’à ces coordonnées, alors vous aurez la surprise d’assister à un phénomène pour le moins étrange. En effet, un aller simple au 24 Crescentwood Road vous place au beau milieu du printemps, avec un soleil radieux et une végétation luxuriante, mais si vous avancez de quelques mètres pour vous rendre au 25 de la même rue, alors vous vous retrouverez… en plein automne, avec un ciel gris.

Alors bien sûr, ce brusque changement de saison peut surprendre, mais il ne s’agit pas réellement d’un bug. Google a simplement assemblé des diaporamas pris à des moments différents. Maintenant, il y a tout de même un détail étrange : au 25, vous remarquerez un trou noir au beau milieu de la route.

Mots-clés googlegoogle maps