4 conseils pour améliorer l’autonomie du Galaxy S6

Le Galaxy S6 et le Galaxy S6 Edge ont de nombreux avantages, c’est vrai, mais ils souffrent aussi de deux défauts majeurs : leur mémoire interne n’est pas extensible et leur autonomie laisse franchement à désirer. Oui, et si on ne peut pas faire grand chose pour le premier point, il existe tout de même des astuces permettant de réduire la consommation énergétique de ces terminaux.

Alors bien sûr, la plupart de ces conseils peuvent s’appliquer à n’importe quel terminal sous Android. Je pense notamment à tout ce qui est en lien avec la luminosité de l’écran ou encore avec les différents services de la plateforme.

Améliorer autonomie Galaxy S6

Si l’autonomie du Galaxy S6 ou du Galaxy S6 Edge ne vous donne pas entière satisfaction, alors cet article est fait pour vous.

Rien ne vous empêche de les appliquer sur votre terminal, en somme. Et si vous connaissez d’autres astuces, il ne faut évidemment pas hésiter à les partager.

1. Réduire la consommation de l’écran

Ce n’est pas vraiment une révélation mais l’écran d’un téléphone consomme énormément d’énergie et cela vaut aussi pour celui du Galaxy S6 et du Galaxy S6 Edge.

La première chose à faire, ce sera donc de régler sa luminosité à un niveau acceptable, et donc sous la barre des 60%. Pour se faire, il suffira de dérouler le centre de notifications et de jouer avec la réglette placée sous les réglages.

Si le coeur vous en dit, vous pourrez aussi laisser la plateforme gérer la chose en cochant la case placée à droite.

Dans le même ordre d’idée, il peut être intéressant de régler finement la veille automatique pour perdre un minimum d’énergie. Les options associées se trouvent dans le menu « Affichage », situé dans les paramètres.

C’est aussi à cet endroit que vous pourrez activer le Smart Stay, et donc ce fameux réglage qui laisse l’écran activé tant que votre visage est devant.

Mais l’écran des S6 et S6 Edge a une autre particularité : il fait la part belle à la technologie AMOLED. Si vous mettez en place un fond d’écran ou un thème sombre, alors la dalle consommera moins d’énergie.

Ce point avait d’ailleurs été abordé dans cet article.

2. N’activer que ce dont on a besoin, au moment où on en a besoin

Le WiFi, le Bluetooth ou même les services de localisation consomment pas mal d’énergie au quotidien eux aussi. Les laisser activer en permanence n’est pas une solution.

Le bon côté de la chose, c’est qu’il n’est pas nécessaire de se rendre systématiquement dans les réglages de l’appareil pour prendre la main sur ces options.

Elles sont toutes regroupées dans le centre de notifications, sous l’horloge, et il est donc possible de les activer ou de les désactiver à la volée en quelques secondes.

Si vous êtes en déplacement, par exemple, alors vous aurez sans doute intérêt à désactiver le WiFi. Les services de localisation ne vous serviront pas si vous passez toute la journée au fond de votre canapé, à enchainer les séries. Quant au Bluetooth, il n’est pas utile si votre terminal n’est pas connecté à un autre appareil.

Et puis, bien sûr, il y a le push. Par défaut, toutes les applications installées sur votre terminal seront capables de générer des alertes, mais ce n’est pas une raison pour ne pas mettre les mains dans le cambouis.

Si vous ouvrez les réglages du terminal et que vous vous rendez dans le menu « Son et Notifications », vous n’aurez effectivement qu’à taper sur le bouton « Notifications de l’application » pour gérer finalement les droits de chaque outil.

Et si vous n’avez pas beaucoup de temps devant vous, alors rien ne vous empêche d’activer le mode « Ne Pas Déranger » pour les faire taire en un instant.

Ah et c’est aussi dans ce menu que vous pourrez désactiver la LED de notification, ou plutôt le « Témoin lumineux ».

3. Chaque réglage compte

Les deux premiers conseils de la liste vous permettront de gagner quelques heures en autonomie, mais vous pouvez aller encore plus loin en vous arrêtant sur d’autres réglages.

Tenez, par exemple, en allant dans le menu « Réseaux Mobiles », vous pourrez désactiver la 4G et passer ainsi en 3G ou en 2G pour gagner encore un peu de temps.

Pour désactiver le vibreur, il faudra aller dans le menu « Sons et notifications » puis dans « Vibrations ». Je vous encourage d’ailleurs vivement à désactiver le retour par vibration qui n’apporte pas grand chose et qui consomme lui aussi pas mal d’énergie. Pareil pour la vibration du clavier.

Toujours dans le même ordre d’idée, il faudra aussi faire attention au volume sonore du terminal. Si vous le poussez un peu trop, cela aura fatalement un impact sur la batterie du terminal et, accessoirement, sur vos oreilles.

4. Utiliser les économiseurs d’énergie

Samsung a bien fait les choses et le constructeur a pensé à intégrer deux économiseurs d’énergie à sa plateforme pour nous aider à améliorer l’autonomie de notre terminal.

Le « Mode Economiseur d’énergie » interviendra sur plusieurs éléments pour réduire sa consommation électrique. Sur plusieurs éléments, et plus précisément sur la fréquence du processeur, sur le taux de rafraichissement de l’écran, sur sa luminosité et même sur les vibrations.

Cela n’a l’air de rien mais ce mode vous permettra de gagner entre une et trois heures, en fonction de votre configuration et de l’état de votre batterie.

Si vous voulez aller plus loin, vous pourrez activer le « Mode Ultra économie d’énergie ». Le thème passera alors en cinquante nuances de gris (désolé) et il limitera le nombre d’applications disponibles tout en désactivant le maximum de services possibles.

Grâce à lui, vous pourrez doubler l’autonomie de votre téléphone et tenir ainsi le coup pendant deux ou trois jours avec une seule charge.

Puisqu’on en parle, sachez que votre Galaxy S6 pourra aussi afficher la liste des applications faisant une utilisation « anormale » de la batterie dans le menu consacré à la batterie. Cela n’a l’air de rien mais on peut avoir des surprises, des fois.

Après, vous pouvez aussi passer par des applications comme Savee mais je reviendrai sans doute sur ce point dans un autre article.