4 conseils pour éviter le piratage de votre chaîne YouTube

YouTube draine énormément de trafic. La plateforme compte en effet plus de deux milliards d’utilisateurs actifs et ce sont des milliers de vidéos qui sont partagées à chaque minute sur le service.

Cette popularité a de bons côtés indéniables, tant du côté des créateurs que des internautes. Si elle permet aux plus chanceux de vivre de leur passion, elle fait aussi de YouTube une plateforme idéale pour apprendre, se former et acquérir de nouvelles compétences.

Une illustration représentant YouTube
Image par 200 Degrees de Pixabay

Peu importe ainsi que vous vous lanciez dans des travaux ou que vous souhaitiez en apprendre plus sur l’éducation de votre chien, vous trouverez forcément des tutos pour vous aider.

Toutefois, tout n’est pas rose pour autant et il y a comme toujours un revers à cette belle médaille brillante. De nombreux créateurs sont en effet visés par des tentatives de hacking et il est plus que jamais indispensable de se montrer prudent. YouTube nous a justement fait parvenir un communiqué listant quatre conseils pour éviter le piratage de votre chaîne.

A lire aussi : Gmail, Google Maps et YouTube ne fonctionneront bientôt plus sur ces téléphones

1/ Activer l’authentification en deux étapes

Le premier de ces conseils est bien entendu d’activer l’identification en deux étapes sur votre compte. Une fois que vous l’aurez fait, il ne suffira plus de saisir votre mot de passe pour accéder à votre chaîne.

En effet, en plus de votre précieux sésame, Google vous enverra un code numérique sur votre téléphone pour s’assurer que vous êtes bien le propriétaire de votre chaîne.

A noter que YouTube propose aussi trois autres solutions :

  • le code de secours : un code imprimable à usage unique ;
  • l’application Google Authentificator : pour obtenir des codes de validation, même hors connexion ;
  • la clé de sécurité : repose sur une clé usb dédiée qui fonctionne comme un appareil d’identification ;

Attention en revanche, car si vous optez pour l’invite Google, qui est la méthode par défaut, alors la solution s’appuiera sur tous les appareils associés à votre compte. Il sera donc préférable de penser à déconnecter de votre compte ceux que vous n’utilisez plus.

Pour le faire, rien de compliqué, il suffit de vous rendre dans les paramètres de votre compte Google, et plus précisément dans la rubrique consacrée à la sécurité. En descendant sur la page, vous trouverez une rubrique baptisée “vos appareils” avec un lien pour “gérer vos appareils”.

A noter que nous avions évoqué cette fonction dans ce dossier.

A lire aussi : La YouTube money, ça rapporte !

2/ Vérifiez les accès à votre chaîne

YouTube est tourné vers le travail collaboratif. Le propriétaire d’une chaîne a donc la possibilité de créer des accès pour d’autres utilisateurs, ce qui peut s’avérer utile s’il délègue le montage ou la gestion commerciale de ses vidéos à un tiers par exemple.

Cette dimension collaborative n’a cependant pas que de bons côtés et il est ainsi primordial de vérifier régulièrement qui a accès à votre chaîne.

Pour ce faire, suivez simplement ces étapes :

  1. Connectez-vous au Studio ;
  2. Cliquez sur “Paramètres” en bas à gauche ;
  3. Une fenêtre s’ouvre ;
  4. Cliquez sur le menu “Permissions” ;
  5. Cliquez sur le lien “gérer les permissions” ;

Une fois que ce sera fait, YouTube ouvrira un nouvel onglet dans lequel vous pourrez visualiser qui a accès à votre chaîne.

A lire aussi : Ca chauffe pour les stream rippers consacrés à YouTube

3/ Choisir un mot de passe unique et fort

Ce conseil vaut pour tous vos comptes. Ce n’est pas parce que vous avez mis en place la double authentification que vous devez vous frotter les mains et prendre comme mot de passe la date de naissance de votre chat ou encore celle de l’élu(e) de votre coeur.

Pour éviter les mauvaises surprises, il est en effet impératif d’opter pour un mot de passe unique et fort. Pensez d’ailleurs que le mot de passe en question servira de sésame pour tous les services de Google, y compris pour votre compte Gmail par exemple.

Ici, vous avez globalement deux choix :

  • Créer mentalement un mot de passe fort ;
  • Vous appuyez sur un gestionnaire de mots de passe ;

Si vous optez pour la seconde solution, alors vous aurez l’embarras du choix. Chrome, par exemple, intègre son propre gestionnaire de mots de passe et il en va de même pour macOS. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi vous appuyer sur des solutions tierces comme Dashlane.

Dans le premier cas, le mieux est sans doute de partir d’une phrase simple à retenir pour ne pas oublier votre mot de passe.

Exemple : Prenez la phrase “il fait beau en ce moment et ça fait du bien”. Retenez uniquement les premières lettres de chaque mot. Vous obtenez alors “ifbecmeçfdb”. C’est déjà mieux, mais ce n’est pas suffisant. Ajoutez par exemple des majuscules, une sur quatre. Vous obtenez alors le mot de passe “IfbEcmeCfdb”. Il reste encore trop facile à devinez. Le mieux est donc d’intégrer en plus des chiffres et caractères accentués, comme par exemple “14Ifb!Ecme?Cfdb458#”. Le tout étant bien entendu de trouver un moyen de mémoriser les chiffres et caractères utilisés.

A lire aussi : Quand un YouTubeur envoie un AirTag à Tim Cook, et reçoit une lettre

4/ Méfiez-vous des courriels reçus

Le phishing a de beaux jours devant lui et cela vaut aussi pour YouTube. Lorsque vous commencez à avoir une chaîne un peu populaire, il n’est pas rare de recevoir des propositions commerciales très alléchantes.

Mais voilà, parfois, il peut y avoir un loup. Et ces derniers temps, de nombreux confrères YouTubeurs se sont fait avoir comme ça, avec des mails venant de fournisseurs de VPN leur proposant une somme coquette pour tester leur solution.

Une solution prenant la forme d’un programme à télécharger et à lancer sur leur ordinateur… et qui intégrait un bon vieux key logger pour récupérer leur mot de passe.

C’est notamment arrivé à mon pote Marty, qui a réalisé une vidéo sur le sujet à cette adresse. Suite à cette expérience, il a ensuite pris l’initiative d’infiltrer un réseau de piratage. Il a alors réalisé une seconde vidéo pour en parler.

Mots-clés youtube