4 nouveaux films à découvrir sur Netflix pendant le week-end (Army of the Dead)

Si vous aimez les films de zombie, les histoires de mafia ou encore les (mes)aventures bizarres de « super héros », c’est sur Netflix que ça se passe ! Rendez-vous sur la plateforme ce week-end. Comme d’habitude, le géant du streaming a ajouté plein de nouveaux films sur son catalogue.

On vous a sélectionné quatre longs-métrages super sympas pour les deux prochains jours. Préparez le pop corn, votre fin de semaine risque de se passer intégralement devant la télé !

Photo de freestocks.org provenant de Pexels

Army of the Dead – horreur

Vous aimez les films de zombies un peu WTF ? Dans ce cas, ne ratez surtout pas « Army of the Dead », le nouveau film de Zack Snyder. Vous serez d’autant plus conquis, car le long-métrage propose un pitch original : ici, il n’est nullement question de sauver le monde ou encore sa peau. Non, les héros vont en fait volontairement s’infiltrer dans une zone de quarantaine… pour cambrioler un casino !

De plus, exit les zombies « idiots », ceux de Zack Snyder sont menés par des « Alphas » intelligents, en plus d’être rapides et organisés en société !

Au programme : deux heures d’action avec un casting de choc mené par l’ancien catcheur Dave Bautista (Les Gardiens de la Galaxie). Et même si « Army of the Dead » ne révolutionne pas le genre, le film propose une idée sympa avec des scènes d’action grandioses. Vous allez vous régaler. 

Le Mauvais Camp – policier

Fans de la série « Undercover », ce film est pour vous ! « Le Mauvais Camp » (« Ferry » en version originale) met en effet en scène Ferry Bouman, le principal antagoniste de la série ! Retrouvez le célèbre baron de la drogue dans ce thriller policier consacré à son ascension dans le milieu.

Le film nous ramène ainsi en 2006, lorsque Ferry travaillait encore pour le narcotrafiquant le plus puissant d’Amsterdam. Alors qu’il est sur la piste de personnes ayant gravement blessé le fils de son patron, Ferry fait une rencontre inattendue qui pourrait complètement chambouler sa vie.

Tout comme la série, « Le Mauvais Camps » est un film passionnant que vous n’aurez pas envie de lâcher.

Chouf – drame

On reste toujours dans le dangereux univers de la drogue et des bandes organisées avec « Chouf », mais cette fois-ci, c’est en France que ça se passe. Le film date de 2016, mais n’en reste pas moins d’actualité en traitant avec brio la dure vie dans les quartiers ghettos de Marseille.

L’histoire suit celle de Sofiane, un brillant étudiant en école de commerce dont l’existence bascule lorsque son frère, petit caïd local, se fait assassiner au pied de leur immeuble. Ivre de vengeance, le jeune homme décide d’infiltrer le milieu et contre toute attente, il y parvient, mais au détriment du bel avenir qui s’ouvrait pourtant à lui. Commence alors une longue descente aux enfers pour Sofiane.

« Chouf » est un long-métrage qui nous plonge sans tabou dans un véritable drame social. Impossible de rester de marbre face à cette histoire aussi marquante que touchante.

Super Me – drame

En attendant de retrouver Shang-Chi, le super héros chinois de Marvel, rendez-vous sur Netflix pour rencontrer Sang Yu, un super héros… pas du tout héroïque ! « Super Me » met en scène un jeune scénariste en manque d’inspiration qui se découvre un étonnant super pouvoir : il est capable de transformer ses rêves en réalité et de ramener des objets physiques du monde des songes ! Sang Yu va s’en donner à cœur joie pour utiliser ses capacités dans un but purement égoïste : celui de s’enrichir et par la même occasion, séduire la femme qu’il aime depuis très longtemps.

Oui, mais c’est sans compter ce mystérieux démon qui le pourchasse sans relâche jusque dans ses rêves, mais aussi un gangster qui convoite toute la richesse de Sang Yu. Ce dernier sera bien obligé de faire appel au super héros qui sommeille en lui… ou pas.

« Super Me » est un film drôle, mais surtout de toute beauté avec des mises en scène superbes et oniriques. Vous allez vous régaler.

Pour connaître le programme Netflix du mois de juin, c’est ici que ça se passe.