41 % des Français préféreraient se priver de sexe que de smartphone

Bouygues Télécom a publié hier matin les résultats de son tout premier observatoire des pratiques numériques des Français, réalisé en partenariat avec CSA Link. Les résultats de l’étude sont assez surprenants.

L’enquête, menée auprès de deux mille deux cent six personnes, avait principalement pour but de mieux comprendre le rapport des Français à leur smartphone. Les personnes interrogées ont ainsi dû répondre à une série de questions préparées par l’opérateur, des questions portant principalement sur leurs pratiques en matière de téléphonie mobile.

Réduction Bouygues Telecom

Les résultats ont été publiés hier matin et ils sont plutôt édifiants.

Les Français très accros à leur smartphone

Si l’on en croit cette étude, alors 43 % des Français n’éteindraient jamais leur téléphone. Plus étonnant encore, seulement 34 % des personnes sondées ont indiqué éteindre leur terminal en se couchant.

Bien sûr, toutes les tranches d’âge n’entretiennent pas le même rapport avec leur téléphone. Les adolescents sont en effet les plus accros et ils sont ainsi 57 % à laisser leur téléphone allumé en permanence. C’est encore pire chez les filles puisque le taux monte ici à 64 %.

Le plus surprenant reste à venir. Parmi toutes les personnes interrogées à l’occasion de son sondage, 79 % ont déclaré préférer se passer d’alcool durant toute une semaine plutôt que de devoir se séparer de leur précieux et 66 % ont indiqué être prêt à tirer un trait sur le sport.

Mais le chiffre le plus incroyable, c’est sans doute celui-là : 41 % des sondés ont indiqué préférer se priver de sexe plutôt que de leur smartphone.

Inutile de le préciser, mais c’est bien entendu ce chiffre qui a permis à cette étude de se retrouver sous les feux des projecteurs.

Toutefois, il convient de tempérer les choses. Comme indiqué plus haut, l’étude a été menée auprès d’un panel restreint d’utilisateur et ce dernier n’est pas forcément représentatif de notre société.

Dans son rapport, l’opérateur précise bien avoir appliqué la méthode des quotas afin de s’assurer d’être le plus représentatif possible, mais les sondages d’opinion ne sont pas toujours fiables. Encore moins lorsqu’ils sont effectués en ligne, ce qui le cas ici.

La recherche d’informations a toujours le vent en poupe

L’étude ne s’arrête pas là cependant. Bouygues Télécom a en effet tenté de déterminer les usages induits par le smartphone et l’opérateur a une fois de plus obtenu des résultats assez surprenants.

Si les Français utilisent surtout leur téléphone pour rechercher de l’information (88%), beaucoup consultent les réseaux sociaux (73%), les journaux (69 %) ou encore leurs comptes bancaires (69 %). Ils sont aussi nombreux à publier des photos d’eux (60 %), à effectuer des achats (59 %) ou même à effectuer des démarches administratives (56 %).

Plus intéressant, la télévision et les jeux en ligne semblent aussi avoir de plus en plus le vent en poupe et 49 % des personnes sondées ont ainsi reconnu s’adonner à ces usages.

Le smartphone occupe également une place centrale dans la vie des adolescents âgés entre 12 et 14 ans. Bouygues a en effet intégré à son panel d’utilisateur deux cent un individus de cette tranche d’âge et l’opérateur a alors réalisé que neuf adolescents sur dix étaient équipés d’un téléphone.

En poussant plus loin l’enquête, les sondeurs ont également découvert que 70 % des adolescents sondés préféraient regarder des vidéos sur leur téléphone plutôt que la télévision.

83 % d’entre eux ont également indiqué avoir téléchargé des jeux et 78 % ont reconnu utiliser des réseaux sociaux. Les parents semblent d’ailleurs assez laxistes de ce côté-là puisque seule la moitié fixent des règles à leurs enfants pour éviter les abus et les débordements.

Bon point en revanche, les adolescents semblent avoir conscience des dangers inhérents à Internet puisqu’ils sont 81 % à se méfier lorsqu’ils se connectent sur le web.

Le rapport complet peut être consulté à cette adresse.

Mots-clés insolitesexualité