42, la nouvelle école d’informatique qui veut révolutionner l’enseignement

Ce matin, Xavier Niel avait convié la presse à une conférence spéciale dont on ne savait rien, ou très peu de choses. Si beaucoup de gens s’attendaient au lancement d’une nouvelle offre ou d’un nouveau service, le trublion national a pris tout le monde à contrepied en levant le voile sur une nouvelle école d’informatique financée en partie par ses soins : 42. Oui, une école entièrement gratuite et qui accueillera dès l’année prochaine 1.000 élèves triés sur le volet. Il faut bien l’avouer, sur le papier, c’est franchement très prometteur et c’est précisément pour cette raison qu’on pouvait difficilement ne pas en parler. Du coup, si vous voulez en savoir plus, et bien sachez que vous êtes très bien tombés.

42 est né d’un simple constat : il est aujourd’hui très difficile, pour les entreprise, de trouver les collaborateurs dont elles ont besoin. La faute à un système scolaire vieillissant et qui repose sur des principes totalement éculés. La situation est donc délicate, la France n’est pas encore parvenue à prendre le virage du numérique et c’est précisément pour cette raison qu’il fallait faire quelque chose. Voici donc, en substance, le message délivré par Xavier Niel lors de la conférence de presse de ce matin.

42, une école d'informatique par Xavier Niel

42 profitera d’une infrastructure complète et essentiellement composée… de machines pommées.

42 : le concept

La première chose à savoir, au sujet de 42, c’est que le projet a été essentiellement porté par deux personnes : Xavier Niel, entrepreneur à succès, et Nicolas Sadirac, fondateur d’Epitech. Comme indiqué un peu plus haut, leur objectif est assez simple puisqu’il s’agit tout simplement de former les plus grands talents du numérique de demain. Pour se faire, les deux hommes ont décidé de jouer la carte de l’ouverture. L’école sera totalement gratuite et ouverte à tous. A tous ? Oui, à tous et notez d’ailleurs qu’il ne sera pas nécessaire d’avoir le BAC en poche pour profiter de la formation qu’elle dispensera. Le seul impératif, c’est d’être passionné, bien sûr, et d’avoir entre 18 et 30 ans. Notez cependant que les candidats ayant plus de 30 ans pourront parfaitement être admis, à la condition expresse qu’ils aient déjà passé le BAC.

Un modèle assez novateur, donc, et qui s’inscrit en marge du système scolaire. Il y a mieux encore puisqu’il n’est même pas nécessaire de savoir coder ou d’être un ténor en informatique pour tenter sa chance. Tout ce que demandent Xavier et Nicolas, c’est d’être passionné, logique, attentif et motivé.

42 : le programme

42 ne fonctionne pas comme les autres écoles. Ici, il n’y aura pas d’enseignants, pas d’élèves, juste des personnes travaillant conjointement sur des projets concrets et pratiques. Notez cependant que le cursus est découpé en trois années principales, auxquelles peuvent venir s’ajouter deux autres années :

  • 42.1 : La première année du cursus posera les jalons des autres années, elle sera ainsi axée sur les interactions et sur la mise en condition du candidat. Plusieurs points seront cependant abordés et il sera ainsi question d’algorithmie, d’interfaces graphiques, de sécurité, de culture informatique, de développement, d’intelligence artificielle ou encore de cryptographie. Le tout avec 41 mini projets et 7 projets principaux qui vous pousseront à créer un interpréteur de commandes ou encore un jeu réseau à base de monde virtuel.
  • 42.2 : Cette seconde année sera dédiée au perfectionnement. Il y aura davantage de projets en groupe et chaque étudiant sera amené à accueillir les candidats de la promotion suivante. Les notions abordées s’inscriront dans la droite lignée de celles qui ont été abordées durant la première année. Au total, ce sont 26 mini projets et 13 projets qui vous seront proposés, ce qui vous amènera à créer un proxy cryptographique ou encore une simulation hydrodynamique.
  • 42.3 : La troisième année est aussi l’année de l’excellence, elle s’impose ainsi comme la fin du cursus de base et toutes les notions abordées durant les deux années précédentes devront donc être acquises. Durant cette année, les étudiants seront amenés à travailler sur un grand projet qui s’imposera comme… leur “chef d’oeuvre” personnel. Il sera ainsi question d’un système de reconnaissance d’empreintes digitales, d’un micro-kernel ou même d’une régie multimédia.
  • 42.4 & 42.5 : Ces deux années sont optionnelles, ce sera donc au candidat de déterminer s’il souhaite poursuivre son cursus. Cette fois, deux parcours lui seront proposés, il pourra soit se diriger vers l’excellence industrielle, soit s’orienter vers l’entrepreunariat.

Si ce bref résumé ne vous suffit pas, sachez que le programme officiel est disponible à cette adresse (document PDF).

42 : l’équipe, le cadre

Il faut bien l’avouer, avec 42, Xavier Niel a mis la barre très haut. L’école se situe ainsi dans Paris et elle s’étend sur plus de 4.000 m2. Comme en témoigne la photo qui accompagne cet article, l’établissement se veut très moderne et il met à la disposition des étudiants une infrastructure complète… et qui sent bon la pomme puisque tout le parc est composé d’iMacs 27 pouces.

Concernant l’équipe encadrante, il faut savoir que cette dernière se compose de quatre personnes : Nicolas Sadirac, Xavier Niel, Kwame Yamgnane et Florian Bucher. Ils animent tous les quatre une équipe de 42 personnes qui se chargeront d’encadrer les étudiants en leur fournissant toutes les clés dont ils auront besoin pour mener à bien leurs différents projets. Notons en outre que l’établissement sera ouvert 24h/24 et 7j/7 afin que ces derniers puissent travailler à leur rythme et comme bon leur semble.

Envie de tenter votre chance ? C’est parfaitement légitime, sachez d’ailleurs qu’il est parfaitement possible de vous pré-inscrire en vous rendant sur le site officiel de l’école. Toutes les instructions vous seront ensuite envoyées par courrier électronique mais sachez que le processus d’inscription repose en réalité sur deux épreuves : une série de tests logiques accessibles en ligne, et la désormais très célèbre épreuve de la Piscine, qui vous permettra de vous immerger durant un mois dans les locaux de l’école. C’est suite à cette épreuve que votre admissibilité sera étudiée.

Alors bien sûr, il reste encore beaucoup de points en suspens. Comme le fait de savoir si cette formation sera, ou non, reconnue par l’état. Ceci étant et de mon point de vue, aussi subjectif soit-il, il s’agit là d’une belle initiative qui pourrait effectivement déboucher sur une belle aventure, et ce aussi bien pour les étudiants que pour les entrepreneurs.

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ?