4anime ferme ses portes sous la pression des ayants droit

4anime vient d’annoncer sa fermeture. Une fermeture actée depuis hier et qui fait suite à une plainte déposée devant une cour fédérale américaine.

Les films, les séries ou encore la musique ne sont pas les seuls contenus à intéresser les pirates. Ces derniers sont également très friands d’animes et de mangas, ce qui ne fait bien entendu pas les affaires des ayants droit.

4anime ferme ses portes
Image par Carabo Spain de Pixabay

Face à la situation, de nombreuses associations ont choisi de faire pression sur les éditeurs de sites spécialisés en s’appuyant sur l’arsenal juridique mis à leur disposition.

Fin de partie pour 4anime

Après de nombreux sites comme Zone-Téléchargement ou encore T411, le temps est donc venu pour 4anime de fermer ses portes. Définitivement.

Suite à une assignation à comparaître délivrée par un tribunal fédéral américain, l’éditeur du site a en effet pris la décision de mettre un terme à l’aventure et d’en rester là. 4anime a donc suspendu son activité hier et le nom de domaine a été redirigé vers un dépôt Github où a été déposé un message d’adieu.

Un message dans lequel l’équipe commence par présenter ses excuses suite à cette fermeture abrupte. Une fermeture dont elle ne donne pas les raisons. Toutefois, et comme le fait remarquer à juste titre TorrentFreak, la fin du message laisse penser que cette décision fait face à une menace directe : l’équipe recommande en effet à ses utilisateurs de se tourner… vers des solutions légales.

A lire aussi : Zone Annuaire passe au streaming avec Zone-Téléchargement .stream

Une fermeture faisant suite à un coup de pression des ayants droit ?

Un conseil qui surprend dans la mesure où 4anime était devenu en l’espace de quelques années l’un des plus gros sites pirates consacrés aux animes.

Un succès éclatant et qui a aussi valu à son équipe de se retrouver dans le collimateur des ayants droit. Plusieurs associations ont en effet tout mis en oeuvre pour bloquer – ou tout du moins limiter – l’accès au site.

Or justement, comme l’expliquent nos confrères, Cloudflare a reçu récemment un courrier lui demandant de transmettre à la justice toutes les informations privées relatives aux administrateurs de 4anime. Leur nom, bien sûr, mais aussi leur adresse, les dossiers de facturation, les adresses email ou encore les adresses IP. L’objectif avoué étant de les retrouver et de les amener devant la justice.

Cette demande a été envoyée le 5 juillet dernier, avec une obligation de réponse actée pour le 26 juillet. Cloudflare ne pouvait évidemment pas s’y dérober et on peut donc imaginer que le fournisseur de CDN a prévenu son client… ce qui expliquerait cette fermeture soudaine.