La 4G chez Sosh, ce sera en janvier prochain !

La 4G est très en vogue à l’heure actuelle et cela n’a rien d’étonnant compte tenu des débits qu’elle propose. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les gains conférés par ce nouveau standard est loin d’être anecdotique. Les opérateurs profitent donc des fêtes de fin d’année pour dévoiler leurs offres et c’est justement au tour de Sosh de s’exprimer sur cette question. Stéphane Richard a ainsi solennellement annoncé l’arrivée de la 4G sur la formule proposée à 24.99€ pour janvier prochain. Il ne reste donc plus que quelques semaines à attendre avant de pouvoir en profiter.

Comme Stéphane Richard l’indique lui-même dans une entrevue menée par le Figaro (à ne pas confondre avec Legorafi), le lancement de la 4G chez Sosh fait suite à l’initiative de Bouygues Telecom. Ce dernier a effectivement déployé la 4G sur tous les forfaits illimités B&YOU depuis ce matin et le PDG d’Orange ne pouvait évidemment pas ne pas en faire de même. La mise en place risque cependant de prendre un peu de temps et il faudra ainsi attendre le mois prochain, et plus précisément le 9 janvier, avant que les abonnés puissent en profiter.

4G Sosh

La 4G chez Sosh, ce sera pour le 9 janvier.

Tout comme avec Free Mobile et B&YOU, la 4G sera proposée chez Sosh sans coût supplémentaire. Toutefois, seul le forfait proposé à 24.90€ pourra en profiter. Ce ne sera donc pas le cas du second forfait illimité mis en place par l’opérateur, ce même forfait qui est facturé à 19.90€ par mois. Point intéressant, pour fêter l’événement, Sosh passera le “fair use” intégré au forfait à 5 Go, contre 3 Go à l’heure actuelle.

Et oui, ça va faire juste, mais c’est exactement la même chose du côté de B&YOU.

Stéphane Richard a également été amené à s’exprimer au sujet de Xavier Niel. De son point de vue, ce dernier est à la fois “prétentieux” et “agressif”. Il a également tendance à “perdre ses nerfs” car il doit faire face à “de sérieuses échéances”. Il faut effectivement rappeler que Free dispose à l’heure actuelle d’un accord d’itinérance avec l’opérateur Orange, un accord d’itinérance qui est bien évidemment… limité dans le temps. Selon Stéphane Richard, l’infrastructure déployée par Free Mobile n’est pas suffisante pour lui assurer son indépendance, le quatrième opérateur est donc tributaire de cet accord et c’est précisément pour cette raison que toutes les récentes déclarations de Niel (NDM : déclarations portant sur le lancement de la 4G) ne sont qu’une simple opération de comm’.

Chacun se fera son propre avis sur la question.

Mots-clés orangesosh