5 autres bugs impressionnants trouvés sur Google Maps

Google a su réunir au fil des années une équipe d’ingénieurs chevronnés. Certains parmi les meilleurs au monde. Des ingénieurs sans lesquels la firme n’aurait pas été en mesure de lancer des services aussi aboutis. Mais vous le savez sans doute, le développement n’est pas toujours une science exacte et personne, absolument personne, n’est à l’abri d’un bug. Pas même sur un service aussi abouti que Google Maps.

Ces fameux bugs ont bien entendu tendance à porter sur les nerfs et nous avons tous au moins une fois pensé à une reconversion en nous retrouvant face à un script à débugger.

Et si c’est parfois votre cas, alors cet article devrait vous être d’une aide psychologique considérable. Voici en effet 5 bugs dénichés sur Google Maps.

1/ Le pont façon Salvadore Dali

Ce pont a une drôle d'allure vous ne trouvez pas ?

Ce pont a une drôle d’allure vous ne trouvez pas ? (Capture écran)

Google Maps propose de nombreuses vues différentes. Parmi ces dernières, on trouve notamment la vue par plans et la vue satellite.

Très pratique, cette dernière ne se cantonne d’ailleurs pas à la 2D et il est ainsi possible de demander au service de basculer sur une vue en 3D à condition de cliquer sur le bouton dédié.

La plupart du temps, cette vue fonctionne bien, mais il arrive parfois que les algorithmes du service commettent un impair et c’est justement le cas ici, avec ce pont qui donne l’impression de couler dans la rivière. D’ailleurs, il y en a aussi un deuxième un peu plus loin.

2/ Le conducteur de Jeep cloné

Il y a de drôles de Jeep qui se baladent dans Google Maps

Il y a de drôles de Jeep qui se baladent dans Google Maps (capture écran)

On passe désormais à un bug un peu plus courant, à savoir celui du doublon.

Pour générer les panoramas de Google Street View, la firme s’appuie principalement sur des voitures équipées de caméras capables de capturer des vues à 360°. Les photos générées sont ensuite assemblées par le biais des algorithmes de l’entreprise.

La plupart du temps, tout se passe bien, mais ces fameux algorithmes ont parfois du mal avec les sujets en mouvement, ce qui les pousse, par exemple, à dupliquer certaines vues. C’et le cas ici et c’est ce qui explique pourquoi le conducteur de cette Jeep a été cloné… et son véhicule allongé.

3/ Le trou de ver routier

Quand un trou apparaît au beau milieu d'une route dans Google Maps

Quand un trou apparaît au beau milieu d’une route dans Google Maps (capture écran)

Encore un exemple illustrant les problèmes d’assemblage auxquels sont parfois confrontés les algorithmes de Google Maps.

Le programme a en effet généré un très beau glitch en collant les photos prises de cette route. Il en résulte comme un trou de ver situé au beau milieu de la chaussée. Un trou de ver dans lequel disparaît en partie le véhicule bleu arrivant par la gauche.

4/ Le pont englouti de Hong Kong

Ce pont a une drôle d'allure, vous ne trouvez pas ?

Encore un peu qui a une drôle de tête (capture écran)

C’est sur les rives de Hong Kong que l’on trouve cet étrange bug. Si vous vous rendez ici avec Google Maps, et que vous activez la vue par plans, alors vous verrez comme un espèce de pont connectant plusieurs îlots.

Mais si vous basculez sur la vue satellite, alors le pont en question se retrouvera partiellement immergé sous l’eau, sans raison apparente.

Sacré bug, n’est-ce pas ? Certes, mais la question est justement de savoir si cette scène insolite est bien à ranger dans la catégorie des glitchs. Peu de gens le savent, mais les états ont la main sur les infos cartographiques liées à leurs territoires et elles peuvent bien entendu décider de les censurer.

De son côté, la Chine utilise depuis plusieurs années un datum particulier, un datum différent de celui que l’on trouve aux États-Unis et dans une bonne partie de l’Europe. Il en résulte parfois des décalages au niveau des voies ou même des plans de certaines infrastructures. C’est peut-être aussi cette différence de datum qui est à l’origine de ce drôle de bug.

5/ Une voiture de la « Poo Police »

Tiens, une patrouille de la Poo Police de Chicagoi (capture écran)

Tiens, une patrouille de la Poo Police de Chicagoi (capture écran)

Et on termine cette sélection avec un bug similaire à celui de la Jeep. Encore une fois, les algorithmes de Google Maps ont en effet dupliqué l’arrière d’une voiture, ce qui a aussi eu pour effet de l’étirer en longueur.

Sauf que voilà, la voiture en question appartient en réalité à la police de Chicago, une police dont le nom a du coup été renommé en « Chicago Poo Police. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas d’une photo retouchée par un blagueur. La voiture est en effet visible ici. Et manque de chance, en anglais, « poo » et le mot utilisé pour désigner le « caca ».

Si cet article vous a aidé à vous sentir mieux, alors sachez que vous pouvez trouver ici 4 autres bugs de haute voltige.

Mots-clés googlegoogle maps