5 choses que vous ignorez peut-être sur Pulp Fiction

Pulp Fiction reste une œuvre majeure dans la filmographie de Quentin Tarantino. Le film a 27 ans cette année. L’occasion de revenir sur cinq anecdotes derrière sa conception.

En 1994, Tarantino revenait avec son deuxième long métrage après avoir attiré l’attention deux ans plus tôt avec le cultissime Reservoir Dogs. Le film mettant à l’affiche John Travolta, Samuel L. Jackson et Uma Thurman annonçait un changement radical dans le monde du cinéma. L’œuvre montrait que la génération X était capable de canaliser leurs idiosyncrasies personnelles et artistiques dans des projets ambitieux avec un succès commercial et critique au bout. Il est possible d’écrire un livre entier rien qu’en parlant des easter eggs de Pulp Fiction. Cependant, voici cinq choses peu connues du public.

Un image extraite de Pulp Fiction
Crédits Unsplash

A lire aussi : 4 choses à retenir au sujet de Windows 11

Un scénariste méconnu des téléspectateurs

Le réalisateur de Reservoir Dogs n’était pas seul à travailler sur l’écriture du film. Il a collaboré avec Roger Avary, son ancien collègue d’une boutique de location de vidéo. Cependant, seul Tarantino est crédité au scénario à la sortie du film. Avary est seulement mentionné pour avoir participé à l’histoire. La partie avec le boxeur Butch Coolidge et la montre en or était son idée.

Un passage de la Bible

Le personnage de Samuel L. Jackson offre un monologue mémorable dans le film. Il reprend Ezekiel 25:17 qui est censé être un passage de la Bible. Tarantino a réécrit le verset en partie. Seule la dernière ligne sur le Seigneur exerçant sa vengeance a été conservée.

Des marques fictives

Le réalisateur est connu pour son habitude à créer des marques fictives dans ses films. Big Kahuna Burger en est un exemple. Ce fast-food fictif sur le thème d’Hawaï n’apparaît pas que dans Pulp Fiction. On le retrouve également dans Reservoir Dogs et Boulevard de la mort. Plus récemment, Tarantino a inventé la gamme fictive de nourriture pour chiens Wolf’s Tooth pour son dernier film Once Upon a Time… in Hollywood.

Quid de la mallette ?

L’une des questions les plus récurrentes à propos de Pulp Fiction est : « Qu’y a-t-il dans la mallette ? » Le contenu intrigue, car on peut clairement voir une lumière dorée chatoyante s’en échapper à la fin du film. Tarantino a affirmé à plusieurs reprises que le contenu dépendait du spectateur. Samuel L. Jackson a de son côté confié que la mallette contenait simplement deux piles alimentant une ampoule.

Une scène en référence à un film datant de 1972

La scène de Pulp Fiction la plus troublante se passe dans le sous-sol de la boutique d’un prêteur sur gages. La séquence implique les personnages de Ving Rhames et Bruce Willis bâillonnés et une troisième personne silencieuse en tenue sadomasochiste en cuir. Le passage met quelque peu mal à l’aise et sa subtilité humoristique échappe au public. La scène est en réalité une référence au film Délivrance de John Boorman sorti en 1972.

Mots-clés pulp fiction