5 fake news qui circulent au sujet des vaccins anti Covid-19

La Covid-19 a frappé durement le monde. Face à l’ampleur de la pandémie, plusieurs laboratoires ont développé en urgence des vaccins. Des vaccins dont tout le monde, ou presque, peut désormais profiter. Toutefois, la vitesse de leur développement a aussi laissé de nombreuses personnes sceptiques, ou tout simplement méfiantes.

Si le doute raisonnable est parfaitement compréhensible, certaines personnes ont également profité de la situation pour diffuser des fake news au sujet des vaccins permettant de lutter contre la Covid-19.

Crédits Pixabay

Voici justement les 5 fake news les plus répandues, ou tout du moins les 5 questions que les gens se posent le plus, avec quelques explications scientifiques à la clé.

1/ Peut-on attraper la Covid-19 en se faisant vacciner ?

Absolument pas. Les vaccins de type ARN messager (Moderna / Pfizer) ne contiennent aucun agent viral vivant. Ils portent simplement les instructions qui vont permettre à votre organisme de comprendre comment se protéger de la protéine de pointe utilisée par le SARS-CoV-2 pour infecter nos cellules. Un peu comme un mode d’emploi.

De son côté, le vaccin Janssen de Johnson & Johnson fonctionne un peu différemment et il vient se ranger dans la famille des vaccins vectoriels. Il est donc porteur d’une forme inoffensive d’un virus différent, un virus qui permet une fois encore d’entrainer vos cellules à se protéger contre les protéines en pointe du virus responsable de la Covid-19.

Le vaccin d’AstraZeneca, qui est aussi le plus décrié, fonctionne exactement de la même manière. Il est porteur d’un agent qui ressemble au SARS-CoV-2 et qui comporte sa protéine en pointe. L’idée étant une fois encore d’apprendre à votre organisme comment se protéger contre le virus.

Aucun de ces vaccins ne porte donc le SARS-CoV-2. Quant aux symptômes parfois ressentis par les personnes vaccinées, ils s’expliquent par le fait qu’un vaccin entraîne une réponse immunitaire du corps face à ce qu’il pense être une menace virale – mais qui ne l’est pas.

2/ Les vaccins ARNm modifient-ils l’ADN ?

Encore une fois, il s’agit d’une fake news très répandue et que l’on voit fréquemment passer sur les réseaux sociaux. Notamment sur Facebook.

Les vaccins développés par Moderna et Pfizer-BioNTech fonctionnent tous les deux d’une manière un peu spéciale. Ils utilisent en effet la technologie ARNm (ou ARN messager) pour transmettre aux cellules les instructions leur permettant de se protéger du SARS-CoV-2.

Toutefois, ces vaccins n’ont pas accès à notre ADN. Biologiquement, l’ADN est en effet stocké dans le noyau de la cellule. Ces vaccins viennent pour leur part déposer leurs instructions à l’extérieur de la cellule et l’ARNm n’a aucun moyen de percer la membrane nucléaire. Il ne peut donc pas modifier notre ADN.

3/ Les jeunes ont-ils aussi besoin d’être vaccinés ?

Lorsque la Covid-19 a commencé à s’étendre à travers le monde, elle a surtout touché les personnes âgées de plus de 50 ans. Beaucoup en ont alors déduit que les jeunes adultes présentaient une immunité au virus. Et, par extension, qu’ils n’ont pas besoin d’être vaccinés.

C’est bien entendu faux. Si une personne jeune et en bonne santé a logiquement moins de chances de développer des symptômes graves qu’une personne de soixante ans, elle n’est pas immunisée pour autant. Elle peut aussi attraper la Covid-19 et même développer sa forme longue.

Il faut également signaler qu’il existe des facteurs de comorbidité qui peuvent aggraver les symptômes de la Covid-19. Comme le diabète ou encore les insuffisantes cardiaques. Des facteurs qui n’épargnent personne.

4/ A-t-on besoin de se faire vacciner lorsqu’on a eu la Covid-19 ?

Beaucoup de gens pensent que le fait d’avoir eu la Covid-19 nous en protège définitivement ? Ce n’est pas exact.

S’il existe bel et bien une immunité naturelle, dont la durée tourne autour de quelques mois, il est tout à fait possible d’attraper plusieurs fois la Covid-19. Toutefois, et c’est un détail qui a son importance, une personne qui a été atteinte par la maladie et qui souhaite se faire vacciner n’aura besoin que d’une seule dose si elle a déclaré la maladie dans les six mois précédents.

5/ Les vaccins contre la Covid-19 sont-ils sûrs ?

Le risque zéro n’existe pas, c’est une certitude. Toutefois, les vaccins contre la Covid-19 n’ont pas été lancés avec autant de précipitation que beaucoup le pensent.

La FDA, par exemple, n’a pas bâclé son travail. Elle a juste alloué plus de moyens à leur analyse afin de pouvoir les autoriser plus rapidement. Face à la létalité de la pandémie, il fallait agir vite et ces vaccins étaient donc la priorité. De même pour les instances sanitaires européennes.

En outre, la plupart des effets secondaires des vaccins apparaissent entre deux semaines et deux mois après leur inoculation. Les participants du premier essai ont été surveillés étroitement durant toute cette période et aucun d’entre eux n’a développé d’effets indésirables graves.

Alors, doit-on se faire vacciner ?

Cette question ne trouvera pas une réponse ici. C’est en effet à chaque personne de faire son choix, en son âme et conscience.

L’objectif de ce dossier n’est pas de vous inciter à vous faire vacciner, mais plutôt de vous donner tous les éléments pour que vous puissiez faire votre choix par vous-même.

Mots-clés Covid-19