5 fois où Google Maps a eu une incidence sur la vraie vie

Google Maps est un outil proprement remarquable, à un point tel que nous sommes très nombreux à nous tourner vers lui lorsque nous devons prendre la route. Ou même lorsque nous souhaitons découvrir une nouvelle région. Toutefois, loin d’être un simple couteau suisse de la navigation, il lui arrive aussi parfois de déborder sur nos vies. Et ce pour le meilleur comme le pire.

En voici justement la preuve par l’exemple. Voici 5 personnes qui ont vu leur vie changer grâce – ou à cause – de Google Maps.

Crédits Pixabay

1/ Le libraire à vélo

Cette histoire, nous vous l’avons partagée le mois dernier. L’histoire d’un libraire qui a utilisé la solution de cartographie de Google pour faire son métier et continuer à livrer ses clients en ces temps difficiles.

Originaire de Turin, Garavaglia, c’est son nom, a toujours aimé les livres et il s’est naturellement tourné vers le métier de libraire après avoir passé son Master en histoire. Une librairie dont l’activité a été considérablement réduite suite à l’arrivée de la Covid-19.

Bloqués chez eux, les clients de Garavaglia se sont en effet retrouvés dans l’incapacité de se rendre à leur librairie. Ce dernier a donc eu l’idée de s’occuper lui-même des livraisons… en s’appuyant sur Google Maps. L’utilité de la solution ? Elle est simple. Grâce à elle, notre libraire a pu planifier avec soin ses trajets en vélo pour s’assurer de gagner du temps.

De fil en aiguille, la petite affaire est devenue prospère, à un point tel que Garavaglia a fini par s’associer avec une autre boutique de Turin pour livrer plus de livres.

2/ Le noyé d’Akole

Il s’agit cette fois d’une histoire beaucoup moins réjouissante. Celle d’un homme qui a suivi trop aveuglément les instructions de Google Maps et qui a fini par perdre la vie.

Rapporté au début de l’année, ce fait divers s’est déroulé dans la ville d’Akole, en Inde. La victime, un homme de 34 ans, se dirigeait en voiture vers Kalsubai, le plus haut sommet du Maharashtra.

Pour être sûr de ne pas se perdre, il s’est donc appuyé sur la célèbre solution de cartographie. Après être passé prendre deux amis, il a donc emprunté un pont. Seul problème, ce dernier n’était plus praticable suite à la libération de l’eau du barrage de Pimpalgaon Khand.

La voiture a donc filé vers l’eau. Les deux amis de l’infortuné ont pu s’extraire du véhicule en passant par sa fenêtre, mais cela n’a pas été le cas de ce dernier. Ne sachant nager, il a fini par se noyer.

3/ Le violeur arrêté

Parfois, il arrive que Google Maps soit amené à jouer un rôle capital dans le cadre d’une enquête et cela a justement été le cas ici.

En 2017, alors qu’elle rentrait chez elle, une femme a été enlevée par deux hommes qui l’ont emmenée dans une camionnette de couleur sombre. L’un d’eux l’a alors violée pendant que son complice conduisait. La femme a ensuite été abandonnée au bord de la route.

Après plusieurs heures de marche, elle a fini par atteindre un relais routier et elle a alors immédiatement prévenu la police. Cette dernière est rapidement intervenue sur les lieux, mais elle n’a pas pu retrouver les deux hommes et leur camionnette.

C’est alors que la victime s’est souvenue que le conducteur avait mis Google Maps pour se guider. Elle en a parlé à la police et cette dernière a demandé de l’aide à Eric Draeger, un enquêteur spécialisé dans les nouvelles technologies. Un enquêteur qui a contacté Google afin de tenter d’obtenir les références du compte qui avait utilisé la solution sur ces routes isolées à la date et l’heure de l’agression. Le violeur a alors été identifié et placé en détention. De même pour son complice.

4/ L’ado enlevé qui a retrouvé sa famille

Cette histoire a été très médiatisée et il est donc possible que vous en ayez entendu parler.

Il y a environ 11 ans de cela, un petit garçon de 6 ans a été enlevé en Inde et il n’a jamais été retrouvé en dépit de l’enquête menée par la police. En septembre 2020, alors qu’il avait 17 ans et qu’il suivait une formation professionnelle au sein d’un centre de réhabilitation pour jeunes délinquants, il a eu l’idée d’utiliser Google Maps pour tenter de retrouver le marché traditionnel gravé dans ses souvenirs d’enfant.

Un marché auquel l’emmenait parfois sa grand mère.

Contre toute attente, il a fini par le retrouver et un travailleur social a alors contacté les autorités locales pour retrouver sa famille. Avec succès. Après une décennie, il a enfin pu rentrer chez lui.

5/ L’homme adultère

Voici une histoire un peu plus navrante. Celle d’un homme de 49 ans vivant dans la pointe sud de l’Inde qui a accusé pendant de longs mois Google Maps d’avoir ruiné son mariage.

En cause, une fonction bien pratique : la timeline. Qui fonctionne comme un historique de navigation.

Google Maps est en effet capable d’enregistrer tous les lieux où nous allons et de les mettre en scène sur une très belle timeline. Seul problème pour cet homme, sa femme est tombée sur cet historique et elle a alors réalisé que son époux avait tendance à se rendre dans des endroits où il ne devrait normalement pas mettre les pieds.

Après l’avoir harcelé pendant de longues semaines, l’épouse a fini par mettre un terme à la relation, persuadée que l’élu de son coeur n’était pas aussi fidèle qu’il le prétendait.

De son côté, l’infortuné a donc déposé une plainte. Il accuse en effet Google d’avoir provoqué cette séparation.

Mots-clés googlegoogle maps