5 jolis bugs repérés sur Google Street View

Google s’est donné pour mission en 2007 de nous permettre de nous promener virtuellement sur une bonne partie de notre planète, et ce au travers d’un service que tout le monde connaît : Street View.

Douze ans plus tard, force est de constater que le géant américain approche de son but. La plupart des grandes villes peuvent en effet être visitées dans Google Street View. Les villes, mais aussi certaines îles reculées ou même des lieux majestueux comme le Grand Canyon.

La technologie, de son côté, a évidemment beaucoup évolué. Les caméras montées sur les Google Cars ont subi plusieurs mises à jour, de même pour les algorithmes utilisés dans le traitement des images capturées par leur entremise.

Mais voilà, en dépit du savoir-faire des Googlers, il arrive encore que quelques bugs se glissent dans le service. Voici une nouvelle sélection.

Le père, sa fille et leurs doublons

Tiens, on dirait bien que ce père et sa fille ont été dupliqués

Capture Google Maps

Et on commence par un bug extrêmement répandu, à savoir celui des doublons.

Les caméras montées sur les Google Cars ou placées dans les sacs à dos des Trekkers fonctionnent toutes sur le même principe. Elles embarquent en effet plusieurs caméras programmées pour déclencher en même temps et à intervalles réguliers. De leur côté, les algorithmes de Street View se chargent ensuite de combiner ces images en les collant les unes aux autres.

La plupart du temps, ça fonctionne bien, sauf avec des sujets en mouvement. C’est précisément pour cette raison que ce père et sa fille ont été dupliqués. Notons en revanche que le panorama en question ne provient pas de Google, mais d’un Local Guide.

L’homme coupé en deux

Tiens, il manque quelque chose

Capture Google Maps

Encore un bug fréquent. Les caméras des Trekkers, des Google Cars ou même des Local Guides mettent parfois du temps à déclencher. Et lorsque cela arrive, alors il n’est pas rare de voir des objets ou des personnes en mouvement coupés ou mélangés.

C’est précisément ce qui s’est passé ici. L’homme a bougé pendant le déclenchement des caméras et il s’est alors retrouvé coupé en deux.

La voiture « écrasée »

Une voiture écrasée dans Google Maps

Capture Google Maps

Comme nous l’avons vu plus haut, la composition des panoramas à 360° passe par le biais d’un traitement logiciel.

La plupart du temps, les algorithmes fonctionnent bien et les collages générés sont presque invisibles. Il arrive cependant que des éléments soient coupés… ou même écrasés. C’est le cas de cette voiture. Le milieu du véhicule a en effet disparu et les algorithmes de Street View ont donc collé l’avant de la voiture à son coffre, ce qui donne une photo finalement très originale.

L’homme sans tête

Un homme sans tête dans Google Maps

Capture Google Maps

Encore un bug provoqué par un mouvement rapide. Sauf que cette fois, le bug en question a entraîné la disparition pure et simple de la tête de l’homme photographié.

Enfin, ce n’est pas tout à fait exact puisque le haut de son bonnet est visible. Il vient cependant recouvrir l’ouverture de la veste et comme les couleurs coïncident, la photo donne l’impression de se retrouver face à un homme dépourvu de sa tête.

Les jambes qui se baladent (sans leur propriétaire)

Des jambes dans Google Maps

Capture Google Maps

La scène a été immortalisée à Cuba, plus précisément dans la ville de Bauta.

Elle n’est cependant pas le fruit d’une Google Car. Il s’agit en réalité d’un panorama réalisé par Colin Jensen, un Local Guide. En prenant en photo les abords d’une statue, ce dernier a immortalisé une femme en train de marcher. Du moins une partie d’elle. Seules ses jambes apparaissent en effet sur la photo.