Pokémon Go : Niantic a banni plus d’un million de joueurs l’année dernière

Pokémon Go a quelques années derrière lui, mais il semble toujours faire autant d’émules. Preuve en est, Niantic a annoncé avoir banni pas moins de 1 million de joueurs sur ses trois principaux titres l’année dernière. Des joueurs accusés d’avoir triché.

Beaucoup ont découvert Niantic avec Pokémon Go, en oubliant que le studio n’en était pas à son premier rodéo.

Un homme se tenant la tête dans les mains
Crédits Pixabay

En réalité, avant de s’intéresser à ces fameuses petites créatures, Niantic avait fait une première incursion dans la réalité augmentée avec Ingress.

Niantic ne rigole pas en matière de triche

Ingress qui a d’ailleurs servi de base à Pokémon Go. Les PokéStops, par exemple, étaient à l’origine basés sur des points d’intérêt présents dans le premier titre du studio.

Toujours est-il que Niantic ne s’est pas limité à ces deux seuls titres. Quelques années après avoir lancé Pokémon Go, il a donc commencé à s’intéresser à un tout autre univers : celui d’un petit sorcier avec une cicatrice en forme d’éclair. Il a alors donné vie à Harry Potter Wizards Unite, un titre transposant le principe d’Ingress et de Pokémon Go dans l’univers de J.K. Rowling.

Encore une fois, le succès a été au rendez-vous. Et en réalité, il semble même l’avoir été un peu trop. C’est en tout cas ce que l’on peut déduire des récentes confessions du studio.

A lire aussi : Pokémon Go, voici tous les changements post Covid-19 à prendre en compte

1 million de joueurs bannis en seulement un an

Cette nuit, Niantic a en effet annoncé avoir averti plus de 5 millions de joueurs, des joueurs accusés d’avoir triché à Ingress, Pokémon Go et Harry Potter Wizard Unite. Pire encore, sur ces cinq millions de joueurs, 20 % ont été sanctionnés par un ban définitif.

Bonne nouvelle en revanche, il semblerait que les tricheurs soient très sensibles au système d’avertissement mis en place. Niantic explique ainsi que 90 % des joueurs pris la main dans le sac ont immédiatement cessé de s’adonner à leurs sombres penchants.

A noter tout de même que le système anti-triche de Niantic est connu pour avoir la main assez lourde. Et il est ainsi arrivé que des joueurs aient reçu des avertissements… simplement après avoir téléchargé le titre sous la forme d’un APK… et donc en dehors des canaux officiels.

Mots-clés Pokémon Go