5 mystères célèbres que la science a pu expliquer

Nous sommes nombreux à être férus de mystères, de légendes et contes en tout genre. Si vous en faites partie, vous connaissez probablement un ou deux mystères célèbres non résolus qui ont alimenté beaucoup de conversations et qui ont été soumis aux hypothèses les plus folles.

Si certains accordent volontiers du crédit aux hypothèses fantastiques, d’autres veulent toujours avoir l’avis de la Science. Que vous apparteniez au premier ou au second bord, nous vous avons dressé une liste de mystères célèbres que la Science a finalement résolue.

Une personne écrivant un message sur un carnet
Crédits Pixabay

A lire aussi : 6 choses que vous ignorez peut-être sur Tom Hiddleston

1. Anastasia Romanov est-elle vraiment morte ?

Il n’y a pas que dans les contes de fées que les princesses se font enlever. La princesse Anastasia Romanov, par exemple, la fille du tsar Nicolas II, a été enlevée et a brusquement disparu. Pour l’histoire, la révolution bolchévique a renversé le gouvernement tsariste le 15 mars 1917.

Les bolchéviques ont capturé la famille Romanov – dont Anastasia – et les ont emmenés dans un endroit reculé des montagnes de l’Oural pour les exécuter.

C’est là que l’histoire se complique. Les bourreaux ont effectivement raconté des récits contradictoires et les corps des Romanov sont restés introuvés pendant des décennies. Cette absence de preuve a alors alimenté la rumeur selon laquelle les Romanov et plus particulièrement Anastasia pourrait ne pas avoir disparue.

Justement en 1920, une Allemande polonaise du nom de Franziska Shanzkowska a affirmé à la presse allemande qu’elle était Anastasia. Plus tard, elle a déménagé aux Etats-Unis où elle a pris le nom d’Anna Anderson. Mais jusqu’à sa mort en 1984, elle a martelé qu’elle était la princesse disparue.

En 1979, les restes des Romanov ont finalement été retrouvés et, grâce à l’ADN, ils ont été analysés après la chute de l’Union soviétique en 1991. Les tests ont révélé que cinq corps appartenaient à Nicolas II, sa femme Alexandra et leurs trois filles : Anastasia, Olga et Tatiana. Les chercheurs ont également testé l’ADN d’Anderson et ont révélé qu’elle n’était certainement pas une Romanov.

2. Les pierres de la vallée de la mort bougent-elles toutes seules ?

En Amérique du Nord se trouve un lac plat et sec dénommé « Racetrack Playa » au milieu d’un désert. Sur ce lac se trouvent également de mystérieuses « pierres » qui ont longtemps piqué la curiosité des visiteurs depuis le début des années 1900.

En effet, il semblerait que ces pierres puissent se déplacer toutes seules jusqu’à plus de 450 mètres sans aucune intervention humaine, laissant juste des traces de leur déplacement dans le sol.

Mais en 2011, des chercheurs du Scripps Institute of Oceanography ont attaché des appareils GPS sur 15 rochers et les ont surveillés. Deux ans plus tard, ils levèrent le mystère. En effet, lorsque la Vallée de la Mort reçoit une tempête de pluie hivernale, l’eau s’accumule sur le lit plat du lac et gèle pendant la nuit, créant de grandes plaques de glace autour des rochers.

Durant la journée, la glace fond et se fissure. Une légère brise suffit alors à se faire déplacer les rochers sur la glace à la surface du lit du lac. Ensuite, cette glace fond et ne laisse que les traces de la roche.

3. Le « Starchild Skull » n’est pas le crâne d’un extraterrestre ou d’un hybride

En 1999, le paranormaliste et écrivain Lloyd Pye a présenté au monde un crâne difforme qu’il affirmait appartenir à un extraterrestre et baptisé « crâne de Starchild » ou « Starchild Skull ». Ce crâne semblait appartenir à un enfant mais était élargi, avec un dos aplati et aucun sinus. Selon Pye, les dents du crâne étaient beaucoup plus usées que celles d’un enfant et qu’ils étaient constitués de matières organiques inconnues de la Science.

Néanmoins, des scientifiques ont plus tard examiné ledit crâne et ont démenti les déclarations de Pye. Un dentiste qui a examiné les dents du crâne a conclu qu’il appartenait à un enfant âgé de 5 ans environ.

Un neurologue a ajouté que les déformations du crâne correspondaient à une hydrocéphalie congénitale. Enfin, des tests ADN ont révélé que ce crâne appartenait bel et bien à un être humain.

4. Le feu follet

Le folklore européen regorge de créatures et de phénomènes fantastiques dont le feu follet. C’est une manifestation lumineuse qui prend l’apparence d’une petite flamme.

Elle a été associée à la présence d’esprits malins ou d’âmes en peine qui hanteraient les forêts désertes, les marécages et les cimetières.

Mais ce feu follet n’est en réalité que des observations de gaz de marais. En effet, la matière organique qui se décompose dans les marécages crée du « gaz des marais ». C’est une combinaison de méthane, de dioxyde de carbone, d’azote, de phosphines et d’autres produits chimiques. Quand ce gaz des marais est exposé à l’air, il peut spontanément s’enflammer et provoquer un effet de scintillement, d’où le feu follet.

5. Le « bloop » proviendrait-il vraiment d’un monstre marin inconnu ?

Les fonds des océans alimentent aujourd’hui encore de nombreux mythes et légendes. Ils sont aussi source de mystère. Comme le cas du « bloop », un son mystérieux enregistré par des chercheurs du National Oceanographic Atmospheric Administration (NOAA) en 1997 lorsqu’ils ont utilisé des hydrophones sous-marins pour détecter l’activité volcanique. Le bloop semblait effectivement avoir été mis par un monstre marin inconnu puisqu’il provenait de plus de 5 000 kilomètres de la station d’écoute.

Mais les chercheurs du NOAA ont poussé leurs recherches et ont découvert que ce son ressemblait aussi au son du vêlage de la glace, d’un tremblement de terre ou d’un iceberg qui se détache d’un glacier lorsqu’il fond.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test de l’Apple Watch Series 6