5 vilains bugs trouvés dans Google Maps

Google Maps a beau être le service de cartographie le plus avancé et le plus exhaustif au monde, il n’est pas pour autant exempt de bugs et il arrive même fréquemment que des glitchs se glissent dans la matrice. Avec, parfois, des résultats complètement inattendus.

Alors bien sûr, la plupart de ces bugs finissent par être corrigés, mais il faut reconnaître que certains d’entre eux valent le coup d’oeil. Et voici justement 5 bugs très vilains trouvés dans le service.

1/ Le pont qui ne mène nulle part

Ce pont a une drôle de tête, vous ne trouvez pas ?

Ce pont a une drôle de tête, vous ne trouvez pas ? (capture Google Maps)

On ouvre le bal avec cet étrange pont situé aux États-Unis, dans la zone industrielle de Wilmington au beau milieu du Delaware.

Si vous vous rendez sur place et que vous basculez sur la vue satellite, alors vous aurez la surprise de voir ce fameux pont disparaître au milieu de la rivière, comme si de rien n’était. Bien qu’il soit difficile de s’en assurer, il semblerait que ce bug provienne d’un défaut d’assemblage des vues composant la région.

2/ La maison lumineuse de Fresno

Cette maison a une drôle d'allure, vous ne trouvez pas ?

Cette maison a une drôle d’allure, vous ne trouvez pas ? (capture Google Maps)

On reste sur les terres de l’Oncle Sam, mais on part cette fois pour la Californie, dans la banlieue de la ville de Fresno.

En effet, il existe là-bas une maison pas tout à fait comme les autres. Contrairement aux autres habitations situées autour d’elles, sa toiture se compose en effet d’un éclat lumineux d’un blanc immaculé, un blanc tirant étrangement vers un vert fluo à certains endroits.

Cette fois, le bug ne semble pas provenir d’un problème de collage, mais plutôt de l’un des algorithmes chargés de nettoyer les vues satellites.

En effet, à l’origine, les cartes fournies par les prestataires spécialisés comportent de nombreux éléments indésirables comme des nuages ou de la fumée. Des éléments qui peuvent nuire à la visibilité des vues proposées par le service, et qui sont donc artificiellement supprimés par des algorithmes dédiés.

3/ La maison lumineuse (encore) de Goodenia Street

Cette toiture a l'air d'avoir un léger problème.

Cette toiture a l’air d’avoir un léger problème. (capture Google Maps)

Cette fois, on prend le large et on change de continent pour nous rendre dans la banlieue australienne et découvrir un autre bug très proche du premier.

Le bug en question a été découvert à Goodenia Street et il se trouve au niveau de la toiture de Koorappallil, une épicerie locale. En effet, une partie du toit laisse apparaître un puissant éclat lumineux bleu entouré d’un halo blanc entouré de noir.

S’agit-il une fois encore d’un problème d’algorithme ? C’est possible, mais ce n’est pas une certitude. Cet éclat lumineux semble en effet provenir d’une source précise, contrairement au précédent.

4/ L’avion arc-en-ciel de Wollemi

Il y a un drôle d'avion arc-en-ciel dans Google Maps

Il y a un drôle d’avion arc-en-ciel dans Google Maps (capture Google Maps)

Cette quatrième scène a aussi été capturée en Australie, cette fois au-dessus du parc national Wollemi.

En effet, si vous allez faire un tour – virtuel – là-bas, alors vous apercevrez un drôle d’avion dont l’ombre affiche un magnifique arc en ciel. Un arc-en-ciel composé de rouge, de vert et de bleu.

Il ne s’agit cependant pas d’un effet d’optique, mais plutôt d’un bug provoqué par l’un des algorithmes chargés de nettoyer et d’homogénéiser les cartes satellites. Il semblerait en effet que l’ombre de l’avion ait été mal interprétée par ce dernier.

5/ La voiture étirée de Floride

Il y a un détail qui ne colle pas avec cette voiture.

Il y a un détail qui ne colle pas avec cette voiture. (capture Google Maps)

Et on termine cette sélection avec un autre bug, un peu plus répandu cette fois.

Sur une voie rapide de Floride se trouve en effet une berline en apparence normale. Au premier coup d’oeil, rien ne semble en effet la distinguer des autres véhicules circulant autour d’elle, mais il suffit de zoomer sur l’image pour remarquer un détail étrange. La voiture s’étire en effet en longueur.

Il ne s’agit cependant pas d’un nouveau modèle, mais plutôt d’un bug survenu lors de l’assemblage des photos capturées par la Google Car qui passait dans le coin. L’algorithme de Google s’est en effet montré un peu plus généreux que prévu lors de l’assemblage des vues.

Mots-clés googlegoogle maps