50 millions de dollars pour les scalpers qui se sont jetés sur les PlayStation 5 et Xbox Series X

La PlayStation 5 et la Xbox Series X ont beau être très différentes l’une de l’autre, elles ont tout de même un point commun : elles sont toutes les deux très difficiles à trouver.

Cette raréfaction ne s’explique cependant pas uniquement pas leur succès. Les consoles de Sony et de Microsoft se vendent bien, c’est un fait, mais elles sont aussi victimes de ce que l’on appelle des scalpers – soit de personnes qui les achètent en masse au prix traditionnel pour les revendre un peu plus cher ensuite.

Crédits Pixabay

Le scalping n’est pas une tendance nouvelle. Elle est même très répandue dans le milieu du spectacle, et plus précisément dans celui des concerts.

Le scalping, une affaire qui roule

Toutefois, dans ce cas précis, ce sont surtout les moyens déployés qui surprennent le plus. Afin de gagner un maximum d’argent, ces négociants peu scrupuleux ont effectivement choisi de s’appuyer sur des programmes automatisés, ou des bots si vous préférez.

Concrètement, donc, ils utilisent des scripts qui fouillent à travers la toile afin de repérer les stocks de PlayStation 5 et de Xbox Series X restants, pour ensuite les acheter en masse. Les consoles se retrouvent ensuite sur des plateformes comme eBay, à des prix bien plus haut.

Michael Driscoll, un ingénieur spécialisé dans les flux de données, s’intéresse beaucoup à cette tendance et il a précisément mis au point un programme afin de mieux évaluer les bénéfices engrangés par ces revendeurs mal intentionnés.

A lire aussi : PlayStation 5, et maintenant des problèmes avec la DualSense

50 millions de dollars de bénéfices… sur eBay

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. D’après son programme, les scalpers auraient généré environ 35 millions de dollars de bénéfices en revendant des PlayStation 5, et 23 millions de dollars en revendant des Series X | S. Soit un total de 50 millions de dollars générés à ce stade.

Ou plutôt, un minimum de 50 millions de dollars. Le programme élaboré par notre développeur se base en effet sur une seule plateforme, à savoir eBay – et cela veut donc aussi dire que les bénéfices engrangés doivent être beaucoup plus élevés si l’on prend en considération les autres plateformes, ou même les forums spécialisés.

A lire aussi : Une grosse mise à jour pour les Xbox Series X et Series S

Sony et Microsoft, de leur côté, ont tout tenté pour limiter le champ d’action des scalpers. Avec des résultats en demie-teinte, comme on peut le voir.