5,4 millions de dollars pour un NFT d’Edward Snowden

Le célèbre lanceur d’alertes Edward Snowden, qui a choisi la Russie pour s’exiler, a récemment vendu un NFT baptisé « Restez libre » pour le prix de 5,4 millions de dollars. Reconnaissant face à la réussite de la vente, il a tenu à remercier tous ceux qui y ont contribué.

Pour Snowden cela permettra de continuer un combat qui lui tient particulièrement à cœur : la défense de liberté d’expression.

snowden

Crédits Pixabay

En effet, le lanceur d’alertes a lancé sa propre organisation baptisée Freedom of the Press Foundation, destinée à soutenir et subventionner des actions d’intérêt public centrées sur la liberté d’expression et la liberté de la presse. Un combat qui remonte à de nombreuses années, porté par les diverses représailles qui l’ont contraint à quitter son pays et à se cacher.

Snowden veut que cet argent soit employé pour la bonne cause

Pour information, Snowden a créé ce fameux NFT à son effigie. Ce NFT, un portrait en noir et blanc de l’intéressé, a été créé à partir de nombreuses pages d’une décision de l’United States Court of Appeals for the Ninth Circuit (Cour fédérale de San Francisco) indiquant qu’il ne respectait pas les lois américaines.

À travers un communiqué publié le 16 avril dernier, ce dernier a précisé que ces 5,4 millions de dollars serviront à empêcher les institutions de nuire à la liberté d’expression de la presse. Edward Snowden reversera ainsi tous les bénéfices de cette vente à la Freedom of the Press Foundation.

Le lanceur d’alerte a aussi souligné l’importance des technologies émergentes, à l’instar des NFT, grâce auxquelles l’obtention de fonds permettant de défendre nos droits est désormais plus aisée. Une bataille qui lui tient particulièrement à cœur.

Une affaire qui n’a jamais cessé de faire parler d’elle

Pour rappel, en 2013, Snowden a fourni des informations confidentielles de la NSA (National Security Agency) à l’écrivain Glenn Greenwald, qui fait aujourd’hui partie du conseil d’administration de la Freedom of the Press Foundation, et à Laura Poitras, une productrice de documentaires. Un an plus tard, le 14 avril 2014, ces révélations furent récompensées par un prix Pulitzer.

Mais en 2020, l’United States Court of Appeals for the Ninth Circuit a indiqué que la collecte de ces informations, qui proviennent d’enregistrements téléphoniques, était illégale. Comme un pied de nez à cette décision de justice, une œuvre d’art a donc été créée. Et c’est tout un symbole pour Snowden.

Mots-clés nft