Au total, 80 nouveaux sarcophages intacts ont été découverts à Saqqara

Des sarcophages antiques, enterrés depuis plus de 2600 ans viennent encore d’être découverts dans une nécropole situés sur le plateau du Saqqarah, au sud du Caire (Égypte). Ce vaste site de fouilles, étendu sur une vingtaine de kilomètres, renferme de nombreux tombeaux allant de la première dynastie, c’est-à-dire vers 2920 ans av. J.-C., aux années 395 à 642 apr. J.-C..

Le premier responsable égyptien des Antiquités, Mostafa Waziri, a ainsi indiqué que ces trouvailles portent maintenant à plus de 80 le nombre de sarcophages récemment découvert. En effet, le nombre s’élevait à 59 il y a deux semaines, et un des sarcophages découverts a même alors été ouvert pour satisfaire la curiosité des journalistes et de l’assistance.

Crédits Pixabay

Cette série de découvertes archéologiques égyptiennes aura manifestement un bel impact dans la relance des activités du secteur touristique du pays, fortement touché par la crise de la pandémie mondiale.

Au moins 80 sarcophages scellés, avec des momies à l’intérieur

Le premier lot de sarcophages a été découvert le mois dernier avec une trentaine de cercueils. Et 59 sarcophages (en tout) ont été déterrés il y a deux semaines, avec des momies à l’intérieur pour la plupart.

Et maintenant, plusieurs autres sarcophages scellés sortis de la nécropole, portant à 80 le total des sarcophages trouvés, à côté de plusieurs artefacts colorés faits en bois, dont 28 statuettes de Ptah-Soker, et 1 statuette en bronze du dieu Néfretum.

Pour le ministre El-Anany, c’est « le début d’une grande découverte », car plusieurs puits de cette vaste nécropole sont encore scrutés par les chercheurs.

D’après les études préliminaires effectuées, certains cercueils qui présentaient des motifs spécifiques pourraient renfermer les dépouilles des personnalités de haut rang de l’époque comme des prêtres ou des hommes politiques.

Un site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO

Au moins 11 pyramides sont édifiées sur le plateau du Saqqarah qui fait partie de l’ancienne capitale égyptienne de Memphis. Les zones de découvertes sont situées à proximité de la célèbre pyramide à degrés de Djéser, à 30 kilomètres au sud du Caire.

Saqqarah est une zone archéologique très prisée par les égyptologues, d’ailleurs, depuis les années 1970, le site est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

D’après les annonces du ministre El-Anany , ces cercueils de Saqqarah seront présentés au nouveau Grand Musée égyptien.  Une initiative qui pourrait redynamiser le secteur touristique fortement impacté par la crise sanitaire actuelle.

Mots-clés archéologieégypte