5G : Huawei n’est pas écarté en France, annonce Bruno Le Maire, ministre de l’économie

Huawei est dans la tourmente depuis plusieurs mois, accusé d’espionnage par les Etats-Unis et certains alliés. En Angleterre, le gouvernement a décidé de tourner le dos à la firme chinoise pour équiper son territoire d’antennes 5G, se tournant vers les Japonais. En Italie, la question est encore discutée. Car plusieurs pays redoutent un espionnage de grande ampleur de la part de Huawei et ses équipements pour le compte du gouvernement chinois. Des craintes notamment partagées en France, où la question de passer des commandes chez le constructeur chinois est régulièrement posée.

Et alors que la question était évoquée par Guillaume Poupard, directeur général de l’Agence nationale de sécurité des systèmes informatiques, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a à son tour été interrogé chez France Info.

Logo de Huawei – Crédit : Huawei

La France ne compte pas écarter Huawei de la course à la 5G.

Huawei va-t-il s’installer en France ?

C’est la question à laquelle Bruno Le Maire a décidé de répondre. Le ministre de l’Économie a expliqué, sur France Info, que la France n’interdit “pas à Huawei d’investir sur la 5G“.

Bruno Le Maire a tout de même à expliquer que “nous (ndlr : l’Europe) protégeons nos intérêts stratégiques, c’est-à-dire que nous regardons les sites qui sont sensibles, nous les protégeons, nous veillons au respect de la sécurité nationale et je pense que nos partenaires chinois peuvent comprendre la position française qui est claire et équilibrée“.

Bruno Le Maire révèle également s’être entretenu avec le vice-premier ministre chinois au téléphone, pour “lui rappeler la position qu’a définie le président de la République qui est la position française“. Une position qui n’a pas encore été tranchée en Italie, tandis que l’Angleterre, qui a quitté le Vieux Continent, préfère se passer des services de Huawei.

Du côté des États-Unis, le gouvernement Trump, en pleine Guerre froide technologique avec la Chine, a tout simplement décidé de bannir Huawei des équipements 5G.

Sans oublier que la société a également été sanctionnée du côté des smartphones. Les derniers en date, comme le Huawei P40 et Huawei Mate 30, ne peuvent tout simplement pas profiter des applications Google. Un gros manque à gagner pour la firme chinoise.

Mots-clés 5GFrancehuawei