5G: Huawei pourrait finalement être privé des réseaux français d’ici 2028

Alors que récemment, nous vous rapportions que Bruno Le Maire s’est prononcé sur la possibilité de l’utilisation des équipements de Huawei dans l’infrastructure 5G de la France, une nouvelle information relayée par Reuters le mercredi 22 juillet 2020 sème à nouveau le doute.

En effet, des sources proches de l’affaire, mais qui ont souhaité garder leur anonymat en raison de la sensibilité de la question, ont affirmé à Reuters que les autorités françaises ont prévenu les opérateurs de télécommunications qui prévoient d’acheter des équipements 5G de Huawei qu’ils ne pourraient plus renouveler les licences une fois qu’elles seraient expirées.

Crédits Pixabay

En d’autres mots, les équipements de Huawei pourraient progressivement disparaître des réseaux mobiles de la France.

Les opérateurs ne pourront plus compter sur les équipements de Huawei sur le long terme ?

Impliquer les équipements de Huawei dans l’infrastructure 5G, c’est le sujet fatidique que plusieurs pays européens ont dû étudier ces derniers temps. Particulièrement parce que les États-Unis soutiennent et crient à qui veut l’entendre que la Chine espionne les autres pays à travers les équipements de Huawei, ce que l’entreprise et la Chine ont toutes deux continuellement nié.

Selon les informations de Reuters, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) a déclaré ce mois de juillet qu’elle permettrait aux opérateurs d’utiliser les équipements Huawei sous des licences de trois à huit ans.

Pour les opérateurs de télécommunication qui n’utilisent pas actuellement les équipements de l’entreprise chinoise, l’agence française de cybersécurité leur aurait fortement conseillé de s’en passer.

La France suivrait-elle les pas de la Grande-Bretagne ?

Seulement, il faut savoir que les opérateurs doivent requérir des dizaines de licences pour avoir des équipements pouvant couvrir différentes parties du pays. A cela s’ajoute le fait que les nouvelles autorisations pour les équipements de réseau 5G sont liés aux équipements 4G existants, autrement dit, si un opérateur décidait de changer de fournisseur pour la 5G, il devrait remplacer l’infrastructure 5G existante.

Jusqu’ici, Bouygues Telecom et Altice Europe SFR comptent des équipements de Huawei dans leurs réseaux mobiles. Quant à Orange et Iliad, ils s’appuieraient principalement sur Nokia ou Ericsson, ou les deux à la fois, pour leurs réseaux mobiles.

En tout cas, une des sources affirme que la France est en train de prendre le même chemin que la Grande-Bretagne même si le gouvernement ne l’exprime pas ainsi. Mais si cela est vrai alors Huawei sera éliminé de facto des réseaux 5G français d’ici 2028 et ces restrictions pourraient ne pas du tout laisser les opérateurs de télécommunications de marbre. Affaire à suivre.  

Mots-clés 5GFrancehuawei