6 choses que vous ignorez peut-être sur King Kong

King Kong est récemment revenu sur le devant de la scène grâce au film où on le voit en train de se battre contre Godzilla. Mais savez-vous que le tout premier film avec le gorille géant est sorti il y a presque 90 ans ? Plus précisément, c’est le 2 mars 1933 que le film « King Kong » a été projeté pour la première fois au Radio City Music Hall de Manhattan. D’après ce que l’on sait, ce film a eu une influence énorme dans l’industrie, notamment en ce qui concerne l’utilisation des effets spéciaux.

Il a d’ailleurs rapporté 89 931 dollars de recette pendant les quatre premiers jours de projection, rien que dans la ville de New-York, le prix du ticket étant à l’époque compris entre 35 et 75 cents.

Crédits Pixabay

En hommage à ce grand classique du cinéma, voici 6 choses que vous ne savez peut-être pas sur le film original King Kong.

Des dragons de Komodo ont presque été inclus dans le film

D’après certains rapports, le réalisateur Merian C. Cooper avait initialement eu l’idée  d’utiliser de vrais dragons de Komodo pour combattre un vrai gorille. La scène devait être tournée dans un décor en miniature.

Mais finalement, Cooper a choisi des animaux en stop-motion pour des raisons de sécurité. L’on sait que deux dragons de Komodo avaient déjà été transportés à New York avant cette période et les reptiles sont morts rapidement. Cette histoire a d’ailleurs été utilisée comme inspiration pour le pathos émotionnel de Kong.

Le tout premier film à être sorti plus d’une fois

Les studios RKO ont décidé de profiter du succès énorme du film King Kong. Ils ont ainsi décidé de re-projeter le film en 1938, en 1942, puis en 1952. Ces sorties n’étaient pas tout à fait les mêmes puisque dans la version de 1938, la scène où Kong enlève une partie des vêtements de Ann Darrow (jouée par Fay Wray) a été enlevée.

La version de 1952 a quant à elle été plus longue puisque la scène de l’Empire State Building a été rajoutée.

Le responsable des effets spéciaux avait travaillé pour Thomas Edison

Willis O’Brien était le responsable des effets spéciaux du film King Kong. L’on sait qu’après avoir vu quelques-uns de ses premiers travaux, Thomas Edison l’avait engagé pour produire une série de films en stop-motion à partir de 1916.

L’un des premiers films à avoir une musique originale

L’Autrichien Max Steiner était à l’époque considéré comme le père des musiques de film. Il avait auparavant travaillé sur des comédies musicales de Broadway et Cooper lui a permis de composer une musique complète pour le film King Kong. D’ailleurs, le réalisateur a dû payer lui-même pour la musique. Avant King Kong, les musiciens qui travaillaient dans le monde du cinéma se servaient de morceaux qui existaient déjà.

En ce qui concerne la musique composée par Steiner, elle contenait des séquences qui se superposaient exactement avec les mouvements à l’écran.

La taille de Kong a été augmentée pour correspondre à New York

Selon Rich Correll, historien du cinéma, lorsque l’équipe de tournage a commencé à s’attaquer aux scènes se passant à New York, Cooper aurait dit que comme la ville était si grande, Kong devait également être plus grand. Ainsi, le gorille était décrit comme ayant une taille de 5,5 m sur Skull Island dans la première partie du film, mais à New York, sa taille a été délibérément augmentée pour atteindre 7,30 m.

Ajouter une scène pour éviter les « 13 bobines »

Cooper était une personne superstitieuse. En entendant que son film occupait 13 bobines de film, il a déclaré que cela ne devrait être le cas pour aucun de ses films. Il a ajouté que si nécessaire, il allait filmer une séquence en plus pour arriver à 14 bobines. C’est ainsi qu’il a créé la scène où King Kong attaque le train. A la fin, la version finale a occupé 11 bobines, mais la scène du train fait quand même partie des plus mémorables du film.

Mots-clés king-kong