6 choses que vous ne savez pas forcément sur Edgar Allan Poe

Né en 1809 à Boston et mort en 1849, Edgar Allan Poe est aujourd’hui considéré comme étant le parrain du genre littéraire horreur gothique. Il est également l’une des principales figures du romantisme américain. L’homme était à la fois romancier, poète, nouvelliste, dramaturge, critique littéraire et éditeur.

Les récits d’Edgar Allan Poe sont connus pour être particulièrement intenses, donnant parfois aux lecteurs l’impression de vivre les cauchemars vécus par le protagoniste. Dans la vraie vie, Poe a également connu des moments tout aussi mouvementés et dramatiques, et ce, depuis sa naissance.

Un corbeau sur un arbre
Crédits Pixabay

La liste suivante vous propose quelques faits surprenants sur la vie de Poe si vous cherchez à en savoir plus sur l’écrivain.

A lire aussi : 12 choses que vous ne savez pas forcément sur Harry Potter

Edgar Allan Poe a vécu une tragédie à un très jeune âge

Edgar Allan Poe est né des acteurs David et Elisabeth Poe. Alcoolique, le père de Poe a quitté la famille alors qu’il n’était encore qu’un nourrisson. Quant à sa mère, elle est morte de la tuberculose durant sa petite enfance.

Devenu alors orphelin à Richmond, en Virginie, Poe a eu un coup de chance en étant recueilli par un riche marchand de tabac du nom de John Allan et sa femme Frances. Poe a par la suite pris le nom de famille du couple comme deuxième prénom.

Le jeu permettait à Poe de financer ses études universitaires

Même si le couple Allan avait beaucoup d’argent, Poe a quand même dû se débrouiller pour trouver l’argent nécessaire pour le financement de ses études universitaires. En effet, le couple l’avait envoyé à l’Université de Virginie avec seulement une fraction des fonds dont il avait besoin. Pour subvenir à ses besoins, Poe a commencé à jouer, mais il a finalement dû abandonner ses études en 1826.

Poe et son père adoptif sont restés longtemps en froid à cause des problèmes d’argent. En 1827, Poe s’est engagé dans l’armée et a servi pendant deux ans.

Son épouse était sa cousine germaine

Quelques mois après avoir quitté l’armée, Poe a rencontré sa cousine germaine Virginia Clemm qui était encore une petite fille à l’époque. Sept ans plus tard, en 1836, ils se sont mariés à Richmond. Poe avait alors 27 ans alors que Clemm n’en avait que 13.

Le mariage entre cousins germains n’était pas particulièrement inhabituel à l’époque. Par contre, d’après le biographe de Poe, Kenneth Silverman, beaucoup de personnes auraient considéré Clemm comme étant trop jeune.

Edgar Allan Poe avait également écrit des poèmes d’amour

Même s’il est surtout connu pour ses récits d’horreur gothique, il faut savoir qu’Edgar Allan Poe avait également du talent pour écrire des poèmes, notamment des poèmes d’amour. Au début, ses poèmes imitaient volontairement ceux de Byron, Keats et Shelley, mais plus tard, l’écrivain s’est recentré sur les voyages intérieurs à travers la psyché humaine.

Parmi ses œuvres les plus célèbres, on compte « The Raven » et « To Helen », ce dernier ayant été surnommé « l’un des plus beaux poèmes de la langue anglaise ».

Edgar Allan Poe a écrit les premiers romans policiers

A part son talent pour la poésie et la littérature d’horreur gothique, Poe avait aussi le talent pour les romans policiers. Il était d’ailleurs celui qui a écrit les tout premiers romans policiers.

Son premier récit, « The Murders in the Rue Morgue », racontait les travaux d’un détective amateur, C. Auguste Dupin. Deux autres romans policiers avec Dupin comme personnage principal ont ensuite suivi, à savoir « The Mystery of Marie Rogêt » en 1842, et « The Purloined Letter » en 1844.

Arthur Conan Doyle, le créateur de Sherlock Holmes, a déclaré que Poe avait eu une influence clé sur lui. « Où était le roman policier avant que Poe  ne lui insuffle un souffle de vie ? », a-t-il indiqué.

La mort de l’écrivain demeure un mystère

Edgar Allan Poe est mort le 7 octobre 1849. Les circonstances de sa mort sont toutefois étranges. En effet, quatre jours avant son décès, on a retrouvé l’écrivain dans un bureau de vote de Baltimore associé au « cooping ». Il s’agit d’une pratique électorale frauduleuse qui consistait à droguer des personnes afin de les forcer à voter pour un candidat spécifique dans des endroits différents. Poe figurait parmi les victimes. Il portait les vêtements misérables de quelqu’un d’autre et souffrait apparemment de délire. N’ayant plus vraiment repris conscience, on n’a jamais pu savoir comment il s’est retrouvé dans une telle situation.

Mots-clés histoire