6 étapes pour se remettre de la pandémie de Covid-19

La pandémie de Covid-19 a radicalement changé notre mode de vie. Aujourd’hui, les gestes barrière et les mesures de distanciations sociales sont devenus la norme. Grâce aux campagnes de vaccination qui ont lieu un peu partout dans le monde, on commence juste à voir le bout du tunnel.

Bien que cela nous offre une petite lueur d’espoir, on sait tous qu’il faudra encore du temps avant de pouvoir retrouver un semblant de normalité après cette pandémie. Des millions de personnes ont souffert des conséquences de la propagation de la Covid-19. Le Coronavirus a causé plus de 3,5 millions de morts à travers le monde. Il est aussi à l’origine des nombreux problèmes de santé de ceux qui ont réussi à y survivre.

Une infirmière tenant un flacon de vaccin anti Covid-19
Crédits Pixabay

Aussi difficile que cela puisse paraître, il est possible de surmonter les effets de la pandémie de Covid-19. En tout cas, c’est ce que suggère un article publié sur le site The Conversation le 21 juin 2021. Nos confrères nous y listent les 6 étapes par lesquelles il faudrait passer pour s’en remettre.

Miser sur la résilience

Cet article met en avant l’importance de la résilience. En des termes simples, c’est la capacité d’un individu à supporter psychiquement les épreuves de la vie et à surmonter les événements traumatisants auxquels il a dû faire face. Pour se remettre de la pandémie de Covid-19, il faudrait, selon les auteurs, cultiver cette résilience.

La première étape pour atteindre cet objectif consiste à toujours chercher l’amélioration. Au lieu de vouloir « revenir à la normale », il faudrait chercher à faire mieux qu’avant. Cela passe par exemple par l’amélioration des services de santé et de surveillance internationale des maladies.

A lire aussi : La Covid-19 entrainerait une perte de matière grise

Travailler sur le comportement

Dans la deuxième étape, les auteurs préconisent l’amélioration de nos comportements et de nos valeurs. Pour se remettre de cette pandémie, il faudrait selon eux intégrer la résilience comme « un processus sociétal continu et inclusif. » La troisième étape consiste à mettre les ressources et les énergies aux services des opportunités qui nous permettraient d’éviter d’autres catastrophes de la sorte.

Il faudrait ensuite impliquer les gens dans la prise de mesures visant à prévenir les désastres. Pour y arriver, les décideurs doivent être capables de définir leurs besoins. Cette quatrième étape nécessite du temps, de l’argent et des connaissances techniques. Les auteurs estiment qu’il est aussi indispensable de prendre des mesures de prévention quotidiennes contre la Covid-19.

Pour finir, il faudrait, selon eux, investir plus dans la coopération internationale pour la prévention des pandémies, avec ou sans l’OMS.